Impressions

14 Avril 2018

Huffington Post La grande espérance du Communisme s'est évanouie. Ne reste que le système totalitaire .


Thierry Wolton : «  Le Communisme bouge encore »
Par Christine Clerc
 Thierry Wolton , Prix Aujourd’hui 2018 pour  sa trilogie «  Une Histoire Mondiale du Communisme »  ( Editions Grasset,  Tome III, « Les Complices », 1170 pages, 39 € )
 
 « Au moins 50 millions de victimes  ! Je pense tous les jours à ces morts, à leur effroyable solitude . Le Communisme ne les a pas seulement tués, il les a fait renier par leur propre  famille. Puis, il a imposé  le silence, au point de les effacer quasiment de notre histoire !»
 Quand il parle du sujet auquel il vient de consacrer trente ans de sa vie, l’historien Thierry Wolton , homme doué d’humour, en tremble  de colère et de chagrin .  Comment avons-nous pu  oublier ces hommes, ces femmes et ces enfants – oui, ces enfants de volontaires des Brigades internationales en Espagne, recueillis dans de bons pensionnats  à Moscou quand leurs pères combattaient  Franco , mais morts ensuite de faim ou de tuberculose…à moins qu’ils n’aient été condamnés , selon la  loi  Stalinienne  prévoyant  la peine capitale dès l’âge de onze ans pour des enfants  accusés  d’ « entêtement religieux ».
A 25 ans,  journaliste à « Libération », Thierry Wolton franchit pour la première fois le « rideau de fer » et rencontre des dissidents comme Vaclav Havel en Tchécoslovaquie et  Andreï Sakkarov en URSS.  Sa vocation est née : révéler au monde l’étendue des crimes de Staline et de ses affidées dans  27 pays communistes, mais aussi en France.  En 1993, l’essayiste fait  scandale en publiant «  Le Grand Recrutement ». En s’appuyant sur des archives de l’ex URSS, il montre comment plusieurs membres de la classe politique française,  «  compagnons de route » du PC   ont pu tisser, durant la guerre contre Hitler, des complicités  qui ont perduré . Jean Moulin lui-même, homme de gauche devenu le chef gaulliste de la Résistance,  martyre  exemplaire… L’ouvrage fait scandale !
Wolton n’abandonne pas pour autant ses recherches. Trente années de labeur incessant. Et à l’arrivée, une trilogie «  Une histoire mondiale du Communisme » qui lui vaut le respect . Désigné  Lauréat du Prix Aujourd’hui 2018 qui est décerné chaque printemps à l’auteur d’un document historique ou politique, Wolton rejoint un prestigieux cortège de 55 noms ( parmi lesquels Hélène Carrère d’Encausse, Alain Finkielkraut,  Mona Ozouf  et Patrick Boucheron ). Son combat est-il terminé ? Non car, dit-il, « le communisme n’est pas mort : il renait en Chine.  Et, dans  tout le Moyen-Orient  et  jusque dans nos villes, « il a nourri  la haine de l’Occident..et fait le  lit de l’Islamisme ».
 
*Christine Clerc est présidente du jury du Prix aujourd’hui.
Ce prix est doté de 50 000, 00 € par le mécène François Pinault.