l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café

Translation

Powered by Google

 
Voilà un thème durablement inscrit au hit parade des concepts macroéconomiques actuels pour définir en quoi nos sociétés "développées" sont entrées dans une ère post-industrielle : l'économie du savoir ou encore économie des connaissances, voire économie de l'immatériel.

Un raccourci permet de dire que le principal vecteur de la croissance est de nature immatérielle (l'information qui se transforme en savoir qui lui-même est transformé en savoir-faire qui à son tour procurera à son détenteur un avantage concurrentiel, etc...) soit un processus cognitif qui produit à un moment donné de ...
... l'Intelligence.

Et puisqu'il est question d'intelligence dans le cycle de l'information, il est - aujourd'hui - opportun de s'interroger sur les logiques collaboratives qui se déploient dans l'environnement professionnel avec pour finalité de la produire.

Une analyse dynamique du cycle de l'information (depuis l'expression du besoin, la recherche, l'extraction, l'analyse et la diffusion) nous renvoie à des notions d'abondance de la matière première (la donnée) et d'accélération de ce cycle. On peut penser que les nouvelles pratiques (tendances collaboratives, web 2.0) en matière d'usage des TIC qui se diffusent dans l'entreprise contribuent à "aggraver" ces effets tout en cherchant à les corriger.

Il faut cependant reconnaitre que la tentation est grande pour faire que ces outils deviennent dans l'entreprise d'un usage plus fréquent (il n'y a qu'à voir le nombre d'articles produits et de séminaires vendus sur le thème de l'entreprise 2.0). Mieux vaut accompagner cette tendance que ne pas y voir les avantages qu'ils procurent. On entre alors dans le champ de l'organisation et puisque c'est tendance, on dira de l'"organisation intelligente"(1). L'innovation n'est plus strictement technologique, mais elle prend une nouvelle dimension : organisationnelle.

Force est de constater qu'on assiste à une inversion du modèle d'innovation dans les outils et méthodes pour produire du savoir dans les organisations. Le déploiement des applications réputées collaboratives se fait depuis des usages "domestiques" vers les entreprises. C'est l'émergence d'un modèle de développement dans lequel des applications grand public innervent le monde professionnel.

Cette inversion des schémas classiques est rendue d'autant plus manifeste que les technologies haut débit ont participé à l'adoption de l'internet par les particuliers peut être plus rapidement que dans les organisations. De même que l'absence de contraintes fortes (autres que techniques) chez les individus (à l'opposé de ce qui se passe dans les organisations où une DSI aura tendance à protéger les systèmes d'information) participe à ce niveau d'adoption supérieur des individus par rapport à la pratique en entreprise.

Pour résumer, l'innovation se diffuse - en partie - aujourd'hui de l'individu vers l'organisation sans que celle-ci puisse en mesurer l'impact organisationnel mais non moins réel. L'économie du savoir suppose a priori un reformatage de l'"organisation apprenante" dans laquelle les utilisateurs de l'information sont aussi les contributeurs. Les outils dits "collaboratifs" agissent comme stimuli sur la créativité des individus. Ce serait cependant une erreur de limiter la réflexion à la seule dimension technologique (l'adoption de ces outils) et ne pas y voir les enjeux qui pèsent sur les entreprises en terme d'organisation.

___________________________________________________
(1) attention à ne pas tomber cependant dans le travers qui consisterait à croire que l'outil structure l'organisation

Rédigé par ludovic bour le 15/04/2007 à 23:51 | Commentaires (0) | Permalien | Trackbacks (0)

Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :