l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café

Translation

Powered by Google


Après l'indicateur Chausson Finance (2nd semestre 2005), voici celui de l'AFIC / PriceWtarehouseCoopers pour l'ensemble de l'année 2005.

Mieux vaut éviter toute comparaison trop hâtive. Le premier s'apprécie sur un panel de sociétés (49) de capital risque françaises et européennes, quand le second est construit sur la base d'un questionnaire proposé aux seuls membres de l'AFIC (Association Française des Investisseurs en Capital) qui investissent en France et à l'étranger. Autre élément d'appréciation qui conditionne la lecture des résultats : l'indicateur Chausson Finance est semestriel, alors que celui de l'AFIC retient comme période de référence l'année civile.
Principaux résultats de l'enquête AFIC :

  1. le nombre d'entreprises financées reste stable par rapport à 2004, soit environ 1.250
  2. le montant du capital investi par les sociétés de capital risque atteint son plus haut niveau à 8,1 milliards d'euros (+ 55,6 % par rapport à 2004). Pour indication le plus niveau atteint auparavant était de 5,8 milliards d'euros en 2002)
  3. l'accroissement de l'activité de financement porte essentiellement sur des nouveaux projets qui représentent 85 % du montant total investi, le reste étant du réinvestissement
  4. le capital transmission (LBO) représente 78 % du montant total investi à 6,3 milliards d'euros, le capital développement (12 % à 954 millions d'euros), les investissements liés à la création (6 % à 481 millions d'euros), autres (4 % à 350 millions d'euros)
  5. le profil des entreprises qui ont recours au capital investissement est très majoritairement orienté PME (effectif salarié inférieur à 500) qui représentent 90 % du total. Par contre ces 90 % ne représentent que 46 % du montant des investissements réalisés
  6. du point de vue sectoriel, les secteurs qui drainent le plus d'investissements en nombre lsont l'informatique (24 %), chimie et industrie (18 %) et médical biotech (15 %) ; alors qu'en valeur on trouve la chimie et industrie (24 %), les biens de consommation (19 %), les services et transports (16 %)
  7. les investissements sont réalisés aux 3/4 en France, le quart restant en Europe ; l'Ile de France représente à elle seule 65 % du montant total des investissements réalisés dans l'hexagone
Pour conclure l'analyse AFIC / PricewaterhouseCoopers note pour 2005 une croissance exceptionnelle de tous les indicateurs du capital investissement en France.

Le rapport AFIC / PricewaterhouseCoopers


Rédigé par lamachineacafe le 20/03/2006 à 20:15 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :