l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café

Translation

Powered by Google


Voilà la livraison de l'étude annuelle menée par IDP - Archimag pour le compte du GFII (Groupement Français de l'Industrie de l'Information) sur l'IEP en France.

Si on devait résumer, on prendrait le raccourci déjà pris par la société Outsell Inc. qui dans son étude réalisée en septembre 2005 définit l'information professionnelle comme étant celle consommée par les "knwoledges workers" (travailleurs du savoir) et on y ajouterait la nécessité que cette information soit restituée sous format numérique.

Attention : bien que l'étude soit datée de décembre 2005, les données remontées concernent les années 2003 et 2004. Cependant, dans la mesure où il était demandé aux répondants d'émettre des prévisions sur 2005, quelques tendances ont été dégagées sur l'année passée.


Dans ce contexte exclusivement B to B, on observe :

  1. le chiffre d'affaires en 2004 du marché de l'information électronique professionnelle aurait été de 1,05 milliard d'euros, soit une croissance de 8 % par rapport à 2003
  2. le segment de l'information financière demeure le premier avec 19,3 % de parts de marché, il est toutefois "talonné" par celui de l'information presse (18,1 %), viennent ensuite l'information juridique (15,9 %), l'ISTM - Information Scientifique Technique et Médicale (12,2 %), l'information de solvabilité (10,5 %), l'information multisectorielle (8,7 %), l'information marketing (8,7 %), l'information économique (4,3 %) et l'information sur la propriété intellectuelle (2,2 %)
  3. l'IEP n'échappe pas à la logique de globalisation du marché et on assiste à un phénomène de concentration des principaux acteurs (producteurs de contenus, éditeurs de solutions, agrégateurs, diffuseurs, serveurs de bases de données, courtiers en information) qui visent à atteindre une masse critique qui les positionne favorablement sur un marché en voie d'internationalisation
  4. le développement d'une tendance de fond quant au libre accès à l'information scientifique et technique avec pour objectif de faciliter l'accès aux résultats de la recherche. Ce qui pose la question de la chaîne de la valeur entre sa production (les chercheurs) et sa diffusion dans le public et donc de son coût d'acheminement (rappelons que la part de marché de l'ISTM dans l'IEP représente 12,2 %). A ce sujet, on se référera au billet daté du 07.12.05 intitulé "Partage des données scientifiques"
  5. la convergence des outils et des contenus
Le résumé de l'étude


Rédigé par lamachineacafe le 22/03/2006 à 19:20 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :