Soyez ravis par vos enfants!

Les poèmes d'un papa


A PEINE

Et ta main
A peine petite
Dans la nuit
Un peu rouge

Aime-moi
Mon enfant
Comme je t’aime
Déjà

ILE

Une île
De silence
Parmi les étoiles

Et ton regard
Enfant
Qui s’étonne
De la beauté du monde

SI

Sur ta peau
Si blanche
Si douce

Je pose mes lèvres
Si rouges
Si chaudes

Et laisse dans le silence
Fondre mon amour

ALPHABET

Tu dis
Les couleurs

Et encore
L'alphabet

Avec dans tes yeux
Une belle lumière

Tu dis les mots
Comme des bijoux précieux
Des lanternes magiques

Dans ton jardin d'enfant
Fleurissent les étoiles

MIRAGES

Mon enfant du soleil
J'ai vu dans tes yeux
Des mondes nouveaux
Inventés

Des neiges bleues
Dans des jardins magiques
Où parlent les fleurs

Des fontaines de rosée
Aux matins endormis

Des lacs de lumière
Parmi des forêts d'étoiles

Des plages de sable
Couleur de ta peau

J'ai vu des mondes nouveaux
Des mondes à naître

OISEAU

Ton innocence
Comme une fleur
Infiniment fragile

Derrière tes mots
Des châteaux aux murailles de soie

Des ciels sans nuage
Des soleils brûlants

Et par dessus tout
Ton sourire comme un oiseau gracieux

Ô

Et l’Ô
Qui va naissant
A ta bouche
Etonnée

Tes yeux
De silence
Ouverts
Sur notre univers

La Voie Lactée
Est fruit
De l’amour

FONTAINE

Mon enfant
M’a dit
Mon âme
Est une eau claire

Penche-toi
Pose tes lèvres
Et goûte

Une étoile
Naîtra
A ta bouche

BEBOUNE

Petit soleil
Faut-il voir en toi
Autre
Que ma vie
Partagée

SOMMEIL

Fragile de silence
Les yeux clos
Sur un monde
Etrangement oublié

Le poing fermé
Sur une étoile à naître

L’éternité
A ton visage

BLEUES

Elle
Vit dans un jardin
De fleurs sauvages
Bleues

Bleues
Comme le ciel
Comme ses yeux
Velours
Silence

Bleues
Comme ses caresses
Malhabiles
D’enfant
Hésitant

Bleues
Comme le sang
De ses veines

Bleues
Comme son regard
Indéfini

Elle
Vit dans un paradis
De roses farouches
Bleues

ATTENTE

L’enfant me dit
Viens avec moi
Dans l’univers rouge
Des nuits sans fin

Nuits infinies
Ivres de rêves
Où le silence
Est fleur de peau

L’enfant me dit
Emmène-moi
Au bout du chemin
Il me faut la lumière

TON REGARD

Tes yeux ouverts
Si bleus sur la mer
Si verts sur le ciel
Multicolores
Couleur de nuit

Ton regard rime
Eternité
Tes prunelles brillent
Multitude

Au bord de tes paupières
J’ai posé mon sourire

MON ENFANT

Tu viendras de nulle part
Comme tant d’autres avant toi
Et rien jamais ne sera plus pareil

Tu viendras d’une étoile
Au firmament de nos yeux

Tu viendras du silence
Comme naissent tant de murmures
Aux matins désenchantés

Tu viendras de nos mains
De nos regards croisés

Tu viendras de l’ombre et la lumière
Comme un souffle furtif
Au brouillard abandonné

Tu viendras de l’infini
Nous te nommerons futur

PAPA

Je suis ton fruit
Ton image
Au miroir de la vie

Je suis ta gloire
Ta caresse
Au matin de maman

Je suis tes yeux
Ton regard posé
Sur le monde qui bouge

Je suis ta lumière
Ta lumière qui jamais
Ne mourra
Au fil du temps

Je suis ton âge
Eternel
Ton rêve
Sans cesse recommencé

Je suis ta bouche
Sur mon front posée
Comme hier
Sur ma fièvre

Je suis ta main
Qui s’égare dans mes cheveux
Et y veut trouver le repos

Je suis ton futur
Le témoignage avenir
De ta vie

Je suis ton fils
Et je t’aime
Comme seul un fils
Peut aimer son père



Rédigé par patrick le Lundi 12 Juillet 2004 à 00:00 | Lu 14989 fois