Infographie
.


Neurotransmetteur essentiel au bon fonctionnement cérébral, le gaba se fixe sur deux types de récepteurs, gaba A et gaba B. Quand une personne consomme de l’alcool, celui-ci se fixe sur les gaba A. En cas de déficience au niveau des gaba, une mauvaise conformation des molécules par ex ou un défaut dans leur production, cela se traduirait par des troubles du système nerveux, comme une anxiété pathologique. Trouble que le malade soignerait par la prise d’alcool afin d’occuper les récepteurs gaba A laissés vacants. Sans alcool, l’anxiété reviendrait car tous les récepteurs ne seraient plus occupés. Le baclofène aurait une action unique en se fixant sur les récepteurs gaba B. Pour des raisons encore inconnues, la dépendance à l’alcool mais également semble-t-il à certains stupéfiants comme les opiacés ou les benzodiazépines, entretiendrait un lien étroit avec ce récepteur B des gaba.


Annie Rapp 23/04/2012