Extrait du Guide de Prescription de Baclofene.


La prescription d’un médicament en dehors de ses indications reconnues et habituelles est largement pratiquée en médecine quelle que soit la spécialité considérée (Médecine Générale, Pédiatrie, Psychiatrie, ...). Il est souvent arrivé que l’on découvre qu’une molécule puisse avoir des propriétés insoupçonnées dans un champ thérapeutique inattendu (aspirine en cardio, carbamazépine comme stabilisateur de l’humeur, antidépresseurs dans les douleurs chroniques, etc.).

Le législateur a prévu cette situation et l’a encadrée (13,14). La prescription hors AMM (hors autorisation de mise sur le marché) est permise sous conditions :
- de données scientifiques pouvant justifier cette prescription
- de nécessité thérapeutique motivée par des échecs des traitements 
conventionnels bien conduits
- d’information complète du patient sur les bénéfices et risques 
potentiels du traitement
- de consentement éclairé du patient et de son acceptation écrite à 
prendre ce traitement en toute connaissance
- de suivi médical approprié
- de possibilité de non remboursement de la prescription 




13. Paoletti O. La prescription hors AMM. Neurologie, 2003 ; 6 :46-48


14. Rolland B, Deheul S, Danel T, Bordet R et Cottencin O. Un dispositif de
prescriptions hors-AMM : exemple du baclofène. Thérapie 2010; 65 (6): 511– 518

Annie Rapp 23/04/2012