Le porte parole du gouvernement mauritanien : « pas de nouveau dialogue et les élections auront lieu à leurs dates prévues »


Nouakchott - Saharamédias
Jeudi 18 Janvier 2018



Le porte parole du gouvernement mauritanien : « pas de nouveau dialogue et les élections auront lieu à leurs dates prévues »
Le ministre mauritanien de la culture et de l’artisanat, porte parole du gouvernement, Mohamed Lemine O. Cheikh, a réaffirmé jeudi que les élections législatives et locales seront organisées aux dates préalablement fixées.

La loi mauritanienne précise que ces élections doivent être organisées à la fin de cette année, en novembre 2018, date à laquelle s’achève le mandat des députés et ceux des conseils municipaux, élus pour un mandat de 5 ans en 2013.

Lors de sa conférence de presse, O. Cheikh a déclaré que les élections seront organisées à leurs dates prévues, en réponse à une question relative à l’éventualité de la tenue d’un nouveau dialogue et le report des élections.

« Je ne crois pas qu’un nouveau dialogue aura lieu.

« Un dialogue s’était tenu avec l’opposition et il a déterminé les lois et les amendements » a ajouté le ministre, faisant référence au dialogue organisé en 2016 et qui avait consacré les derniers amendements constitutionnels, malgré son boycott par l’opposition démocratique.

Le porte parole du gouvernement a précisé que la participation à ces élections est ouverte à tous, allusion faite au forum national pour la démocratie et l’unité, qui avait fait douter de ces élections, qui se déroulent, selon lui « ne sont pas consensuelles ».

Le ministre estime que la majorité a d’ores et déjà commencé à se préparer, en rappelant la constitution mercredi par le président Mohamed O. Abdel Aziz d’une commission, au niveau du parti au pouvoir, l’union pour la république, chargée d’évaluer l’action de la formation et préparer les échéances électorales.

Il a salué le niveau de cette commission technique qui regroupe la crème de la crème selon lui, composée de cadres compétents et dévoués au parti et au peuple.

Cette commission compte en son sein des membres du gouvernement.














GABONEWS APAnews