Le président sénégalais : « j’irai à Nouakchott pour discuter tous les problèmes »


Dakar-Sahara Media
Samedi 3 Février 2018



Le chef de l’état sénégalais, Macky Sall a annoncé samedi qu’il se rendra jeudi à Nouakchott pour examiner avec son homologue mauritanien Mohamed O. Abdel Aziz toutes les questions en suspens entre les deux pays.

Le président Macky Sall s’exprimait en marge de l’accueil du président Emmanuel Macron à Saint Louis, dernière étape de la visite au Sénégal du chef de l’état français.

Macky Sall a ajouté qu’il examinera avec le président mauritanien toutes les questions que les deux pays se doivent de résoudre, particulièrement celle relative aux licences de pêche.

En plus de la question de l’exploitation du gaz découvert à la frontière entre les deux pays, la question des licences de pêche doit être réglée de manière à permettre aux pêcheurs sénégalais de pêcher dans les eaux mauritaniennes conformément aux conditions qui respectent les législations mauritaniennes.

Le chef de l’état sénégalais avait accueilli samedi le ministre mauritanien du pétrole, de l’énergie et des mines, Mohamed O. Abdel Vetah, émissaire du président mauritanien, arrivé vendredi à Dakar.

Le ministre mauritanien qui était porteur d’un message du président Mohamed O. Abdel Aziz a regagné Nouakchott samedi.

D’autre part les autorités mauritaniennes ont libéré 8 pêcheurs sénégalais qui avaient été arrêtés par les gardes côtes mauritaniens alors qu’ils pêchaient illégalement dans les eaux mauritaniennes, lors d’une opération au cours de laquelle un pêcheur sénégalais avait trouvé la mort après avoir essuyé des tirs de l’armée mauritanienne.

Ces pêcheurs avaient été arrêtés samedi dernier et leur libération a été annoncée dans la nuit de vendredi à Samedi par l’agence officielle de presse sénégalaise.

Ces efforts officiels mauritano-sénégalais interviennent dans le souci d’aplanir une tension intervenue ces derniers jours quand des pêcheurs sénégalais, en colère après la mort de l’un des leurs, ont saccagé des commerces mauritaniens dans la ville de Saint Louis.

Les autorités sénégalaises avaient mis fin aux protestations et arrêté un certain nombre de personnes y ayant participé, et promis d’indemniser les commerçants mauritaniens victimes de vandalisme.

Pour leur part les autorités mauritaniennes ont exprimé leurs regrets après la mort du pêcheur sénégalais, et réaffirmé que l’incident est intervenu quand la barque de pêche sénégalaise avait tenté d’accrocher celle des gardes-côtes mauritaniens au moment où elle voulait l’arraisonner.
 














GABONEWS APAnews