Soyez ravis par vos enfants!

Humaniser nos enfants?

Un échange sur la liste de discussion lpc.


Elle a lu dernièrement le livre de Claude Halmos sur l'autorité et la nécessité de mettre des punitions, je l'ai lu aussi et l'ai trouvé intéressant mais il m'a énervé évidement car n'ayant qu'une très petite expérience de maman, j'ai encore des doutes sur le bien fondé de ne pas mettre de sanctions.
Et si elle avait raison???


Si elle avait raison?... "Un enfant ne naît pas humanisé, il faut qu'il le devienne. C'est l'éducation qui va le tirer du côté de l'humain en le sortant de son principe de plaisir – « je veux tout, tout de suite » – et de son illusion de toute-puissance – « je suis le roi du monde ». C'est l'éducation qui va l'amener à tenir compte de l'autre. C'est de renoncement en renoncement qu'il va se civiliser. Et c'est là que l'autorité intervient. (....) L'autorité parentale n'a de sens que si elle inclut la sanction."

Si elle avait raison, alors brrr... elle me donne sacrément froid au coeur cette idée là ... Quelle triste idée que le petit de l'homme ne nait pas humain et ne s'humanisera qu'à coup de punition/sanction
voire fessée... est ce la même "humanité" que celle que que le dictionnaire décrit comme "Bonté, bienveillance de l'homme pour ses semblables." La nature aurait prévu qu'on utilise la violence et la
manipulation pour rendre les petits d'homme capables de bienveillance pour leurs semblables?

J'ai vraiment pas envie de vivre dans un monde ou elle aurait raison...




qu'il serait utile et même indispensable de sanctionner pour que l'enfant comprenne que son acte à générer une sanction au final, après plusieurs tentative diverses pour le stopper.


On ne peut pas "stopper" le comportement de quelqu'un. Même pas par la violence/manipulation... Mon mari a tout plein de comportement que j'adorerais "stopper", j'ai essayé toutes les formes de chantage/punition (et même parfois de violence) que je connaisse, sans le moindre succès ;-) Pareil avec ma mère, pourtant ça doit faire 35 ans que j'essaye... et dire que souvent je me reproche de manquer de perséverance ;-)

C'est amusant, c'est seulement très récemment que je me suis rendu compte que mes innombrables "... sinon je vais me fâcher" sont autant de chantages... à croire que c'était inscrit dans ma culture que toute phrase formulant une demande à un enfant finissait par un "sinon je vais me fâcher"... J'apprends à me méfier de mes sinons. Je progresse je ne le dis plus qu'une dizaine de fois par jour. Des fois A fait des listes pour elle même, comme pour se souvenir: "alors si je cours dans le magasin, tu vas te fâcher et si j'écris sur les livres, tu vas te fâcher et si je me couche par terre dans le magasin tu vas te fâcher, et si je mets de l'eau partout, tu vas te fâcher, et si je mêts de la peinture sur le mur..." c'est comme une petite comptine avec des rimes en ché... :-/ Elle essaie de pas faire les trucs qui me fâchent et elle dit "j'aime pas quand tu es fâchée maman, j'ai peur"... :-(




Retrouvez la suite de cet échange le 6 août sous le titre "du point de vue de l'enfant".

Rédigé par clarinette le Mercredi 23 Juillet 2008 à 10:29 | Lu 2124 fois