Soyez ravis par vos enfants!

L'argent de poche

Ce mois ci dans Ressources parents, un article de Catherine Dumonteil Kremer sur l'argent de poche:"Rendre leur dignité à nos enfants, l'argent, nerf de l'indépendance".
En complément de celui-ci, nous vous proposons aujourdhui le témoignage de Fabienne.


C'est une question importante pour nous, parce que nous vivons au
coeur du pays de la surconsommation (USA), que les copains d'alienor
débarquent a l'école avec des nouveaux vêtements et des nouveaux
jouets tres souvent, que l'âge moyen de la première visite a disneyland
tout proche, c'est 2 ans, et c'est considéré comme tout a fait normal.
Les anniversaires des enfants comptent facilement 30 a 40 familles
invitées, autant de cadeaux, et ce dès l'âge de 2 ans... Nous sommes
invités a un anniversaire par mois en moyenne...

Alienor voit tout ça, les nouveaux jouets, les pluies de cadeaux, les
enfants qui parlent de leur nouveau ceci, du nouveau cela que papa va
leur acheter...


Elle a envie d'en avoir autant, et je la comprends parfaitement. C'est
très dur de résister a la tentation de posséder, posséder toujours
plus, quand on est soumis a de tels stimuli. En quittant la France, je
n'aurais pas imaginé que le marketing puisse prendre une telle place
dans nos vies, je n'aurais pas imaginé une société entière basée
totalement sur l'Avoir et plus du tout sur l'Etre, je n'aurais pas
imaginé que les enfants puissent a ce point être pris en otage par la
publicité et le branding (pour plus de détails sur les méthodes
employées, lire Naomi Klein "No logo"). A titre d'exemple, j'ai du
taper du poing sur la table de la directrice du jardin d'enfant pour
qu'une des instits cesse de distribuer des posters MacDo aux enfants...

Pour info, Alienor a quatre ans et demi. Les enfants dont je parle
savent, a 2 ans, citer plusieurs noms de marque, et a 3 ans, ils ont
tous l'uniforme "branding"...

La plupart des adultes eux-memes ont bcp de mal a resister. Je vois
mes amies, des femmes intelligentes et sensees, perdre completement le
sens des realites et se mettre dans des situations parfois tres
delicates parce qu'elles ont le sentiment qu'elles *doivent* posseder
ci ou ca. La pression est vraiment tres forte...


Jusque là, je trouve que ma fille est victime de ce système, soumise
d'une part à des désirs qui ne sont pas les siens, et d'autre part
empêchée de les réaliser par nos limites :
** notre refus d'acheter-acheter-acheter
** le fait que notre revenu est de toutes facons tres inférieur au
revenu de la plupart de nos connaissances
** notre refus d'acheter certaines marques (disney, barbie)

Nous avons décidé de remplir son coeur d'autres choses que d'objets
achetés, nous visitons beaucoup le pays, nous allons souvent le WE
dans un festival, a la plage, je dégote au moins une fois par mois un
spectacle gratuit (on a été voir Khaled en concert la semaine
derniere, un excellent spectacle de marionettes mercredi dernier).
Régulièrement, nous lui fabriquons de nos propres mains un objet rien
que pour elle.

Elle aime tout ca et s'en nourrit, et l'histoire serait très belle si
elle était heureuse avec ca. Mais ce serait sous-estimer les sirènes
de Babylone. Je constate qu'elle souffre toujours de ne pas avoir
autant que ses copains (qui eux memes souffrent de ne pas avoir encore
plus), et quand elle a eu un cadeau, c'est vraiment du bonheur que je
vois sur son visage, et je ne peux pas nier le plaisir qu'elle a à
montrer (enfin a son tour!) son nouvel objet a ses amis.

C'est vraiment une prise d'otage des enfants, ca me met dans une
colère noire, mais c'est là que nous vivons, et c'est compliqué de
tenir debout dans une telle société!


Ca faisait longtemps que nous avions décidé qu'elle aurait de l'argent
de poche. Nous avons tous les deux la conviction que posséder son
propre argent sera pour elle un moyen de reprendre un peu de pouvoir
sur cette situation : elle aura le pouvoir d'acheter, ça c'est
évident, mais elle aura aussi le pouvoir de ne pas acheter, ce sera
son choix, pas le nôtre. Par ailleurs, je considère que c'est *juste*
que les enfants reçoivent une part de l'argent gagné par les parents.

J'attendais qu'elle sache suffisament compter, et soit capable
d'appréhender les additions et soustractions. Elle est prête
maintenant, et elle a eu son premier argent de poche hier. Nous avons
décidé que
-- elle recevrait de l'argent toutes les semaines
-- nous n'achèterons plus de "cadeaux", si elle veut quelque chose,
elle se l'achète elle-même
-- c'est *son* argent, nos choix de consommacteurs ne sont pas les
siens, elle est totalement libre de s'acheter du disney ou des barbie
si elle le veut.

Nous sommes allés dans un supermarché de jouets, nous y avons passé
une heure, c'était super intéressant, je vous raconte :-)))))


J'ai vu ma fille faire le tour du magasin, comprendre que la très
grande majorité des objets coutaient bien plus que la somme qu'elle
avait. Nous avons commencé par calculer combien de semaines d'économie
il faudrait pour acheter ci ou ça. Elle a trouvé l'idée intéressante,
mais pour la première fois, je voyais bien qu'elle voulait rapporter
quelque chose.

Elle m'a montré des objets dont elle connaissait le nom à travers les
publicités (alors que nous n'avons pas la télé !!!), objets qu'elle
qualifie de "cool", et elle a vu que c'etait là aussi vraiment trop
cher pour elle.

Ensuite, elle a change de tactique, devant les rayons, elle m'a
demandé de lui indiquer les objets qu'elle pouvait s'offrir. Et c'est
là que c'est devenu très instructif (pour moi) :
D'abord dans les rayons "brandes" comme les disney, barbie, dora, ma
fille ne pouvait *rien* acheter. Ou alors une seule bricole tellement
minable qu'elle n'en voulait vraiment pas. Ensuite, la plupart des
prix étaient tres mal affichés, donnant souvent à croire que tel objet
est moins cher que son prix.


Nous sommes arrivées devant un rayon d'une marque inconnue, avec des
trucs qui lui plaisaient bien. Elle m'a demandé de lui montrer les
objets qu'elle pouvait acheter, j'ai descendu (evidemment, c'était sur
le rayon le plus haut !) une dizaine de boites. Elle est restée
longtemps à les regarder, a les comparer. Elle était très calme, très
réfléchie. J'étais vraiment surprise ! Je me revoyais en train de
faire les courses et de lire toutes les étiquettes pour comparer les
prix et traquer les ingrédients toxiques. Elle m'a demandé de replacer
sur les rayons toutes les boites sauf deux. Elle en a choisi une, m'a
dit qu'elle voulait vraiment avoir les deux, et qu'elle
reviendrait la semaine prochaine s'acheter l'autre.

Ensuite, nous avons calculé sur les doigts combien de monnaie il
allait lui rester. Elle a décidé qu'elle voulait dépenser la monnaie
aussi. Nous avons longtemps tourné dans le magasin pour trouver un
mini-truc a ce prix.

Je me demande ce que ca va donner sur le long terme, cette solution
d'argent de poche, mais je suis convaincue que c'est le meilleur moyen
pour cette petite de prendre un peu de pouvoir alors qu'elle est prise
entre deux feux très puissants : ses parents et la société de consommation.

En attendant, elle y apprendra "naturellement" à additionner,
soustraire, et à réfléchir sur la durée.

Moi, de voir ça, ça me donne de plus en plus envie de quitter cet
univers complètement dingue, qui tourne exclusivement autour de
l'argent. Dans le dernier numero d'adbusters, un lecteur écrit que son
prof de théologie a déchiré un billet de 1$ dans sa classe, et devant
la réaction choquée de ses étudiants, a rigolé et a dit "the dollar is
your god". Je ne veux pas que l'argent soit le dieu de ma fille, ce
n'est que du papier, qui n'a que la valeur que nous décidons de lui
donner.



On met l'argent sur des comptes qui ne veulent rien dire
pour l'enfant mais dont on parle avec beaucoup de respect et de miel dans
la bouche. Ces comptes n'ont souvent aucun sens économique, parce que
ce sont des petites sommes, et l'inflation n'est pas près de cesser,
mais on se dit que l'enfant "apprend à épargner". Mais l'enfant
n'apprend pas l'épargne a mon avis, il est dépossédé de cet argent que
l'on prétend être le sien, mais sur lequel il n'a aucun pouvoir.



Rédigé par Fab le Mardi 13 Septembre 2005 à 10:28 | Lu 3251 fois