Soyez ravis par vos enfants!

L'instruction sous toutes ses formes.. ou presque :)


C'est l'instruction qui est obligatoire

On croit très souvent que l'école est obligatoire. C'est faux. Le nouveau Code de l'Education, adopté par l'ordonnance n°2000-549 du 15 juin 2000 (publiée au Journal officiel de la République française du 22 juin 2000), confirme que c'est l'instruction qui obligatoire et ce pour les enfants des deux sexes, français et étrangers, entre six ans et seize ans.
Si elle est assurée prioritairement dans les établissements ou écoles publics ou privés, elle peut également l'être dans les familles par les parents, ou l'un d'entre eux, ou toute personne de leur choix.

Déscolarisation, non-scolarisation

Savoir que seule l'instruction est obligatoire est une information clé, en particulier quand l'enfant scolarisé est, pour une grande variété de raisons (violence, précocité...), dans une situation de réelle souffrance à l'école. Devant l'impossibilité de trouver une issue satisfaisante à l'intérieur du système certains parents commencent alors à le questionner et découvrent le caractère obligatoire de la seule instruction, véritable planche de salut tellement certaines situations sont désespérées. Pour d'autres, le questionnement intervient avant même l'entrée en maternelle ou au CP s'inscrivant dans une démarche peut-être plus idéologique qui n'est pas tant contre l'école que pour autre chose...
Que ce soit dans l'urgence, ou pour mûrir un projet plus réfléchi un contact avec l'une ou l'autre (ou les deux :) !) de ces deux associations me semble primordial :
- Les Enfants D'Abord : la gande richesse de l'EDA tient aux rencontres entre adhérents qui permettent sur plusieurs jours de faire connaissance avec des parents (et des enfants !) représentant un large panel de ce qu'il est possible d'envisager en matière d'instruction à la maison (du pur unschooling à l'école à la maison sans dévier du programme...). De prime abord peut-être moins "accessible" pour les internautes car la liste de discussion est peu active, en revanche le Bulletin de l'association est quant à lui très riche et les familles adhérentes sont fortement impliquées dans sa réalisation.
- Choisir d'Instruire Son Enfant ou CISE : grand dynamisme pour les accros du net, la liste de discussion très active qui permet de rompre peut-être plus rapidement l'isolement et de bénéficier des témoignages de ses abonnés. L'association organise elle aussi des rencontres sous forme d'ateliers régionaux où l'on peut l'espace d'une journée échanger sur le matériel etc.
Si le rôle de ces deux associations me paraît fondamental, c'est d'abord au niveau de l'information (juridique ou autre) qu'elles peuvent fournir mais aussi et surtout par les échanges intervenant entre les adhérents.
Les échanges possibles au sein de ces associations, que ce soit par téléphone avec les responsables ou d'autres parents, par les listes de discussions ou leurs sites internet mais aussi et surtout par les rencontres entre parents et enfants sont à mon sens essentiels. Ils permettent par la confrontation d'expériences toutes uniques et différentes d'enrichir les pratiques des uns et des autres, de se soutenir dans les moments difficiles que peuvent connaîtrent ceux engagés dans une démarche minoritaire souvent mal perçue et mal comprise et de voir que hors ou à côté de l'école, les enfants peuvent grandir, apprendre et s'épanouir.

Homeschooling, Unschooling, Ecole à la maison....

La façon dont est gérée l'instruction d'un enfant en dehors de l'école est véritablement quelque chose de particulier à un couple parent-enfant donné à un moment précis. Les termes ne manquent pas pour qualifier les différentes pratiques en la matière : homeschooling, unschooling, école à la maison, école en liberté...
Si certains préfèrent - peut-être dans un premier temps seulement - s'appuyer sur les programmes scolaires pour, par exemple, se sentir plus à l'aise dans cette nouvelle entreprise ou pour faciliter une (re)scolarisation ultérieure éventuelle, la seule obligation légale de progression permet à d'autres (ou au mêmes dans un second temps :) ) de faire le choix de vivre jusqu'au bout l'absence des contraintes de type scolaire et de se détacher complètement des pratiques de l'école.
Ainsi telle famille dira qu'elle pratique l'école à la maison ou homeschooling, telle autre plus attachée à mettre à profit le fait d'être hors de l'école pour suivre les intérêts et envies de l'enfant sera plutôt "unschooler".

Rédigé par SMZ le Vendredi 25 Avril 2003 à 00:00 | Lu 4072 fois