Soyez ravis par vos enfants!

Les papillons de la famille Fiorani

Chouette expérience d'une famille de non scolarisant




Nous venons de vivre une expérience qui a passionné toute la famille.
Pauline, 5 ans 1/2, est passionnée par les papillons et était très intriguée
par la transformation de la chenille en papillon. Nous avions bien trouvé
des livres sur le sujet mais cela ne semblait pas la satisfaire, il lui
fallait du concret. Nous avions aussi tenté "d'élever " une chenille trouvée
dans le jardin, sans succès*. Je me suis donc décidé à acheter la "serre à
papillon" vendu par Eveil et Jeux, avec son lot de chenilles (en fait, la
boite de larves aurait suffi, la serre n'étant qu'un boite transparente que
l'on peut fabriquer ou récupérer). Les chenilles sont arrivées dans un bocal
transparent, avec de la nourriture. Nous les avons vu grandir, se
transformer en chrysalides et les papillons sont nés hier et nous les
libérerons demain . Difficile de décrire l'émerveillement des enfants devant
ce miracle. Depuis 3 semaines environ, dés le levé, ils se précipitaient
regarder où cela en était. Ils se sont amusés a dessiner les différentes
étapes, à écrire les noms. D'après ce que j'en sais, cela ne pose pas de
problèmes écologiques, les papillons sont des "Belle-dame", espèce la plus
répandue dans le monde. C'était aussi la première fois que j'observais cette
transformation et j'ai été aussi fascinée que les enfants.

Véronique Fiorani

*Il est possible d'élever des chenilles trouvés dans la nature en les
nourrissant avec ce sur quoi on les a trouvées (un chou par exemple). Pour
se transformer en chrysalides, elles doivent pouvoir s'accrocher en hauteur,
à une branche ou du papier genre filtre à café, mis sous le couvercle du
bocal aéré dans lequel on les conserve. Les papillons peuvent être nourris
avec des fleurs ou des cotons imbibés d'eau et de miel ou sucre (environ 2
cuillères à soupe pour 200 ml d'eau), avant d'être libérés.

Véronique Fiorani








Rédigé par Véronique Fiorani le Dimanche 16 Juin 2002 à 00:00 | Lu 4156 fois