Revoir dans un souci de camaraderie, d'amitié et de cohésion toutes les personnes servant ou ayant servi dans le quartier de Bange

le premier "système" cohérent d'artillerie moderne


Colonel Charles RAGON de BANGE

Charles, Timothée, Maximilien, Valérand Ragon de Bange est né le 17 octobre 1833 à Balignicourt dans l'Aube.

Admis à l'Ecole Polytechnique en 1853, il en sort sous-lieutenant en 1855, choisit de servir dans l'artillerie et rejoint l'Ecole de Metz.

Lieutenant au 8eme régiment d'artillerie montée. il participe à la campagne d'Italie et se distingue à Palestro et Solferino.

De retour en France. technicien remarquable, il est de 1860 à 1862. responsable de l'armement des côtes à l'Arsenal de Brest.

Promu capitaine le 24 décembre 1862 il est délégué aux Forges du Centre à Nevers. puis en août 1864 à la
Manufaclure d'armes de Châlellerault
En 1866, il est affecté à l'école atelier de la Pyrotechnie de Metz

Après avoir effectué son temps de commandement au 9é régiment d'artillerie de 1867 à 1868.
Il est nommé adjoint au directeur de l'Alelier de précision du dépôt centrai de l'artillerie à
Paris et y demeure pendant toute la guerre

Chef d'escadron en février 1874. lieutenant-colonel en janvier 1878. Colonel en novembre 1880, il sollicite
sa mise à la retraite le 11 mars 1882. pour prendre la direction des usines Cail, lesquelles à Grenelle.
Denain et Douai avaient créé l'outillage nécessaire à la fabrication des matériels dont il est l'inventeur.
A la tête de ces ateliers jusqu'en 1889. Il perfectionne sans cesse ses créations. Met au point de
nouvelles pièces. S’intéresse au matériel ferroviaire. Perfectionne des locomotives.

A la fin de sa vie professionnelle. Il se retire au Chesnay. prés de Versailles ou il meurt le 9 juillet 1914