blocnotes

Beaucoup de bruit pour moins que rien


Olivier Taconet

Olivier Taconet, appartenant au Cercle de Louviers animé par Axel Daché a assisté à la réunion publique organisée par la mairie. Il a constaté qu'au fil des réunions, le projet d'aménagement du centre ville rétrécissait comme peau de chagrin. Si cela continue, il en restera « beaucoup moins que rien » !


Un projet en recul

Olivier Taconet
Olivier Taconet
Ceux qui espéraient que le projet Cœur de ville rendrait à Louviers un peu de son dynamisme perdu en seront pour leurs frais. La troisième phase de l’opération baptisée "Plus belle la Ville  n’a été que l’occasion de masquer le recul d’un projet qui manquait déjà singulièrement d’envergure.

Du projet, on ne peut guère retenir que la coûteuse, inutile et laide couverture de la place de la Halle. 

L’aménagement de la rue Foch passe à la trappe et le parvis de l’église sera refait a minima.

Le reste se limitera à une remise aux normes des structures de marché destinées aux vendeurs ainsi que la remise en état de la voirie que le passage des tranchées des opérateurs extérieurs (eau, gaz, réseaux) auraient de toute façon rendu nécessaire.

Même si on y ajoute une aide à la restauration des façades, qui existait déjà, cela ne fait pas une opération de dynamisation du centre-ville, dont pourtant le commerce aurait bien besoin. Où sont les projets des étudiants de Science-Po et l’atelier de communication ? On ne parle plus de parking souterrain ou semi-enterré ( projet de la municipalité précédente)
 

 

 

Priollaud abandonne sa promesse ( électorale ).

Coûteuse, banale et inutile : la future Halle aux pigeons
Coûteuse, banale et inutile : la future Halle aux pigeons
Tout cela ne fait pas un projet cohérent, encore moins une ambition capable d’apporter à Louviers les nouveaux habitants que Priollaud garde en projet.

Certes, il ne veut plus que 1.000 habitants supplémentaires alors qu’il en voulait 6.000 il y a encore trois ans, mais pour l’instant, il fait tout pour faire fuir tous ceux qui souhaitent vivre dans une cité vivante et dynamique. Le projet sans ambition est loin de contrebalancer l’effet beaucoup plus sur et durable provoqué par l’extinction des feux,  la restriction de l’action culturelle, l’abandon de la jeunesse et les commerces fermés du centre-ville.

Heureusement qu’il reste les projets d’aménagement urbain dessinés par la municipalité Martin, autour de la place Thorel, de la ligne de bus à haut niveau de service, des aménagements destinés aux cyclistes et de la zone de loisirs autour de CASEO, pourtant vertement critiqués lors de leur création et dont la nouvelle municipalité à freiné la mise en œuvre. Grâce à la CASE ( créée par Franck Martin ) ces projets échappent au néant.




Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo | Tweets