blocnotes

François Loncle et la Françafrique


Franck Martin

Stupéfiant : François Loncle soutient Gbagbo !


La vieille garde mitterrandienne fait bloc autour du dictateur Gbagbo
La vieille garde mitterrandienne fait bloc autour du dictateur Gbagbo
La Françafrique,  n'en finit pas de mourir ! Françafrique : ce mélange, assez répugnant, d'affairisme, de népotisme, de corruption et de paternalisme néo-colonial. Ces réseaux moribonds, mais toujours actifs s'opposent à l'émergence de l'Afrique moderne et démocratique.

Il y a certes, une Françafrique de droite. Il y aussi, hélas, une Françafrique de gauche !
Avec Jean-Christophe Mitterrand, surnommé "PAPAMADI" en Afrique, nous avons eu l'illustration de la version de la Françafrique vue par une certaine gauche.





Ainsi, je reste abasourdi devant la prise de position de François Loncle en faveur de l'ex-socialiste autocrate Laurent Gbagbo,contre l'avis unanime de la communauté internationale et de l'ONU.

Feignant d'oublier que tous les candidats à l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire avaient accepté la présence et le rôle d'arbitre de la commission électrorale indépendante, il désavoue cette commission en faveur du conseil constitutionnel, notoirement inféodé à Laurent Gbagbo et dont l'indépendance est une farce.

Il est vrai que la vieille garde socialiste fait le carré autour de Roland Dumas,ex président de notre conseil constitutionnel lequel, de l'affaire Elf à la validation des comptes de campagne de Balladur, dans l'affaire dite de Karachi, a fait la preuve que le Conseil constitutionnel français était aussi souple d'échine que le conseil ivoirien !

Souplesse d'échine dont Jack Lang fait preuve dans les boîtes à nuit, en compagnie de Laurent Gbagbo.


Un communiqué ahurissant, signé François Loncle


« Au lieu de respecter le processus électoral ivoirien, d'analyser sereinement, équitablement et objectivement la situation en Côte d'Ivoire, ainsi que les différents aspects du scrutin, y compris les fraudes avérées dans les régions du nord du pays, la majorité des médias français, relayés, hélas, par un certain nombre de responsables politiques, ont entrepris une campagne de suspicion et de dénigrement à sens unique dirigé contre les autorités ivoiriennes.

Dès qu'il s'agit de l'Afrique, ils sont, une fois de plus, les champions des donneurs de leçons. Concernant, par exemple, le contrôle de la validité des élections par le Conseil constitutionnel, qu'on nous explique en quoi cette institution ivoirienne diffère, dans sa composition, du Conseil constitutionnel français dont les neuf membres siégeant actuellement ont été nommés par la droite au pouvoir.

Il faut laisser le processus électoral ivoirien aller jusqu'à son terme, respecter les règles républicaines et les institutions, éviter tout ce qui pourrait conduire la Côte d'Ivoire au désordre et à la violence, cesser d'intervenir, sans retenue, et de juger de manière péremptoire les pays africains qui aspirent à décider eux-mêmes de leur destin. Il est affligeant qu'une certaine forme de néo-colonialisme tienne lieu de discours aux bien-pensants et au politiquement correct. »

François Loncle, député de l'Eure, membre de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale





1.Posté par Olivier Taconet le 08/12/2010 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ahurissant... Où l'on voit que les petits blancs ont du mal à entrer dans l'Histoire !

2.Posté par CLERIS Philippe le 20/12/2010 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout cela est bien triste!
François Loncle nous avait pourtant habitué à la clairvoyance notamment sur le dossier régional normand...

3.Posté par Yann-Loïc JACQ le 08/01/2011 00:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De quoi supposer que la trop longue vie politique de François Loncle lui a créé des connivences. Et souhaiter que son parti propose une relève aux prochaines législatives.

Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo | Tweets