blocnotes

L'asinobus a fait ses premiers pas


Franck Martin

L'idée est aussi simple que bonne : accompagner les enfants, sur le chemin de l'école, avec des ânes qui portent les cartables... Ce lundi matin, première inaugurale du circuit de l'asinobus. Pom et Nénette, ainsi que Tiphaine, la cant'ânière, étaient au rendez vous. Les enfants aussi.


L'asinobus a fait ses premiers pas
Pour l'enfant, les avantages sont multiples : la promenade à pied détend et oxygène les chères têtes blondes, nos petits citadins s'émerveillent de voir et de faire équipe avec un animal qu'ils ne connaissent que par le livre ou la télé, l'âne leur enlève le poids du cartable, ils apprennent aussi les dangers de la rue et comment circuler à pied, encadrés par des adultes.

Une incitation à participer au... Pédibus

Tendresse et émotion devant l'animal
Tendresse et émotion devant l'animal
L'Asinobus est une extension du système mis en place par la Ville depuis 3 ans : le Pédibus. Encadrés par des parents volontaires et avec l'aide de la mairie, les enfants du primaire se rendent à pied à l'école, évitant à leurs parents de recourir à la sacro-sainte bagnole pour des trajets souvent inférieurs au kilomètre. Ce qui doit aider à désengorger les abords des écoles primaires de l'afflux très dense mais très ponctuels des voitures familiales.

Sur la route de Louviers, il y aura... une cant'ânière

L'asinobus a fait ses premiers pas
Naguère, lorsque Pascal Labbé, adjoint au maire, m'a parlé avec enthousiasme de ce thème de l'animal dans la ville, j'ai eu du mal à imaginer des applications concrètes au retour des animaux domestiques dans le tissu urbain. Une étude a été réalisée et plusieurs préconisations de cette étude seront mises en oeuvre, au delà de l'asinobus. Ce qui implique des moyens organisés et financés.
Outre la participation - souhaitée - des parents pour encadrer l'asinobus, nous avons créé un emploi nouveau : celui de cant'ânier ou de cant'anière. Faut-il déposer l'appellation ?
Pom et Nénette ne sont pas employés municipaux. Nous avons trouvé, avec l'association Chemins de Halage, un partenaire coopératif et compétent pour réintroduire l'animal dans la Ville, s'occuper des ânes - et bientôt des chevaux - en assurant les soins, les vivres et le couvert dont les animaux ont besoin.
Piloté par Edwige Laquerrière, conseillère municipale déléguée, le dossier Animal dans la Ville préconise de procéder à l'enlèvement des corbeilles à papier par un âne attelé. L'arrosage des jardinières municipales nécessite une grande puissance de trait : le cheval s'impose.
Edwige garde aussi un oeil sur les animaux qui posent des problèmes publics : pigeons et chats errants. Des solutions existent.




Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo


Inscription à la newsletter