Le maire d'Evreux rejoint le Parti radical de gauche


Franck Martin

C'est aujourd'hui un secret de Polichinelle : Michel Champredon adhère au PRG. Les héritiers politiques de Pierre Mendes France retrouvent dans l'Eure une place qui compte et comptera : les agglomérations d'Evreux et Louviers - en attendant Vernon ? - représentent un quart du département et en sont les locomotives du développement.


Renaissance d'un grand parti

Le maire d'Evreux rejoint le Parti radical de gauche
Michel Champredon annoncera lui-même, en temps voulu, le sens de sa démarche. Voici ce que j'en pense.

Maire du chef-lieu, président de la plus grande agglomération du département, Michel Champredon montre, par son adhésion, que le PRG est une voie d'avenir en Normandie.

Il rejoint la gauche moderne et le rassemblement de ceux qui, dans l'Eure, veulent agir à gauche, combattre la droite sarkozyste, mais sont las de la gauche archaïque et de sa divisionnite aïgue, maladie sénile du socialisme français.

Michel est plus jeune que moi et je crois que sa génération militante est sensible à l'ouverture d'esprit, à la liberté de parole, à l'audace intellectuelle qui est la marque du PRG, qui a joué, ces dernières années, bien des coups d'avance sur le reste de la gauche. Vous voulez un exemple, mineur, mais d'actualité ?

L'exigence des primaires à gauche est née dans un congrès du PRG, au lendemain de la défaite de 2001.

Une adhésion qui change tout !

J'ai eu pour objectif de moderniser et de rendre crédible le parti de Pierre Mendes France à Louviers. Mes détracteurs sont bien obligés de reconnaitre que localement, la mission était accomplie, mais ajoutaient que cette aventure restait celle d'un homme seul, entouré de ses amis, trop personnelle pour être politiquement viable dans la durée...

L'adhésion du maire d'Evreux, président de l'agglo d'Evreux, conseiller général, change tout ! Elle donne naissance, au niveau départemental,d'un vrai parti politique, qui termine enfin sa traversée du désert eurois... 

Pour mes amis de Louviers, preuve est faite que la rude et étroite piste que nous tracée à grand peine dans ce désert politique moderne, sans autre boussole que notre foi en l'homme, peut s'avérer une autoroute rapide et sans détours vers la victoire politique, sous le drapeau d'un parti ardemment rénové, un parti majeur dans la reconstruction d'une France de gauche.

L'Eure du radicalisme a de nouveau sonné !

Evreux a été marquée par deux grands maires : Roland Plaisance, bien sûr, mais aussi Armand Mandle, maire radical, résistant, fondateur du journal La Dépêche, bras droit de Mendes France dans le département.
Vernon et bien sûr Louviers ont connu des maires radicaux.

Pierre Mendes France, puis Paul Guilbaud ont été présidents du conseil général. Dans l'ombre des grands élus, fourmillaient des réseaux actifs de militants sincères et dévoués. Ces temps là peuvent revenir.

Démonstration est faite que l'Eure a été et sera une terre radicale, accueillante pour toutes les sensibilités de la gauche.

Nous appelons tous ceux qui veulent agir, sans complexe et sans oeillères, à suivre l'exemple du maire d'Evreux : rejoindre le PRG.


Samedi 30 Avril 2011



1.Posté par Zanker Ludovic le 04/05/2011 16:43
Je doute que Monsieur Champredon soit réélu, car en face il risque d'avoir un dauphin de Jean Louis Debré plus crédible, et qui ne change pas de parti politique.
Et un autre certes moins populaire celui de Jean Pierre Nicolas ancien maire de Evreux, mais aussi sans doute une future candidature de Monsieur Bruno Lemaire va t-on savoir.
Pour ma part, ce changement venant d'un maire met le doute sur le prochain vote des Ebroiciens.
LZ

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Novembre 2018 - 12:45 J'adore Ségolène, mais...

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert