Louviers n'est pas un terrain de Monopoly !


Denis Laheye

Obnubilée par l’idée de mettre Louviers au pain sec cette équipe en oublie la mission essentielle d’une municipalité.


Priollaud invite les promoteurs immobiliers à faire main basse sur Louviers
Priollaud invite les promoteurs immobiliers à faire main basse sur Louviers
La lecture de « l’étude » ( que vous pouvez télécharger en pièce jointe )   portant sur les bâtiments communaux pose plusieurs questions :

Quelle était exactement le contenu de la lettre de commande ?  Le travail n’a été mené que dans un sens, la vente d’un maximum de bâtiments.

Pourquoi ce rapport n’a pas été rendu public au conseil municipal alors qu’il est rendu au maire depuis  huit mois , pourquoi l’ avoir mis sous le manteau, est ce pour préparer son application «  en douce »  ?

Pourquoi ce rapport ne tient aucun compte de la vie de tous les habitants de Louviers, bambins, écoliers, seniors,  usagers des services sociaux des services municipaux. Aucune réflexion sur une amélioration possible de de la vie des lovériens, on pressent plutôt une très importante dégradation de l’accès aux bâtiments publics.

Pourquoi ce rapport préconise-t-il la disparition de deux écoles, avec comme conséquence l’envoi d’enfants à l’autre bout de la ville ? Faut il rappeler que, dès la rentrée, l’adjointe aux écoles annonçait la fermeture de l’école du Chat Perché et qu’elle fut vertement recadrée pour avoir « vendu la mèche »avant l’heure.

Après avoir arrêté la construction de l'école neuve lancée par la municipalité précédente, cette équipe municipale nous  a dit , écrit qu’elle allait  réhabiliter l’école Jules Ferry, scrogneu de scrogneu on allait voir ce qu'on allait voir...

Deux ans et demi après  : un peu de peinture et la fermeture envisagée, bravo voilà une belle réhabilitation  !
Une dernière question, pourquoi ce rapport ne comporte même par le début du commencement  d’ une estimation du cout de ce déménagement des bâtiments communaux ?
 

Louviers au pain sec

Transformer une école maternelle en crêche, implanter une école maternelle dans une école élémentaire occasionne beaucoup de travaux d’adaptation au nouveau public accueilli, des travaux très coûteux qui, au vu du peu d’investissements actuels, monopoliseraient tous les moyens de la ville.

Même remarque pour le déménagement de services municipaux centraux de la mairie.

Obnubilée par l’idée de mettre Louviers au pain sec cette équipe en oublie la mission essentielle d’une municipalité, veiller au bien être de ses habitants et préparer  l’avenir de la ville, au lieu de cela elle se lance dans un drôle de monopoly  dont personne ne reconnait le but et surtout dont l’efficacité  n’existe pas.


Mercredi 14 Décembre 2016


Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | USA Election