Session historique au conseil général : rachat de MREAL, nouvelles compétences, revitalisation du LRBA...


Franck Martin

Avec un billet d'excuse, signé Jean Louis Destans, j'ai zappé la séance matinale du conseil régional, à Rouen, pour assister à la séance budgétaire du conseil général à Evreux.
Pourquoi ?
Parce que certains n'hésitent pas à qualifier d'historique une session particulièrement riche et dense. L'opération phare en est le rachat/vente du site de MREAL, approuvée à l'unanimité en présence du préfet de l'Eure, mais des décisions capitales ont également été mises sur la table : expérimentation de nouvelles compétences, institution d'un outil de coopération territoriale avec les 3 agglomérations d'Evreux, Louviers, Vernon et les chambres consulaires.
Autre délibération innovante : la création d'une Société publique locale pour l'aménagement du site du LRBA de Vernon, abandonné par le ministère de la Défense depuis plusieurs années.


MREAL c'est fini, place à Double A !

L'engagement de l'Etat au coude au coude avec le conseil général de l'Eure a été déterminant
L'engagement de l'Etat au coude au coude avec le conseil général de l'Eure a été déterminant
Adoptée à l'unanimité ce matin, la délibération autorise le conseil général à acheter l'ensemble du site ex-MREAL d'Alizay, pour un montant de 22,2 millions d'euros. Sans délai, instantanément, deux acheteurs rachètent ou louent ce site au conseil général, à l'exception de 4 hectares, qui sont confiés à l'Etablissement public foncier de Normandie. Le premier repreneur, le thaïlandais Double A, acquiert le site et l'outil de production papetière. Le second repreneur, le producteur d'énergie Neoen, va fournir à Double A l'énergie, sous forme de vapeur, nécessaire à la production. La production d'énergie sur le site implique l'organisation d'une filière en amont, filière alimentée par la production de bois.

Dans un premier temps, l'activité des deux repreneurs amène la reprise de 150-200 emplois. A terme, il est possible d'atteindre 250 emplois.

Que deviendront les 4 hectares dévolus - provisoirement - à l'EPFN ? La CASE s'y intéresse, bien évidemment, puisque le conseil général évoque la création de la fameuse plateforme portuaire multimodale... et la création de nouvelles activités économiques.

Un outil départemental de coopération stratégique

C'est une idée qui a fait son chemin depuis le moment où j'ai affirmé la necessité incontournable d'un outil stratégique, comparable à une agence d'urbanisme, permettant de donner naissance à une vision commune en constituant un outil de réflexion et de " traction " avec les locomotives du développement dans l'Eure, au premier chef le conseil général et les 3 agglomérations de l'Eure, les chambres consulaires et l'agence de développement économique Eure Expansion. Cette structure sera dotée d'un budget et de collaborateurs de haut niveau, permettant de poursuivre le travail amorcé avec l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de l'Ile de France.

Innovation à Vernon

Le site de l'ancien Laboratoire de Recherches Balistiques et Aérodynamiques a été déserté par le ministère de la Défense, il y a trop d'années. Sous l'impulsion de Jean Louis Destans, une structure publique encore peu usitée, innovante, va être créée. Le conseil général, la ville de Vernon, la communauté d'agglomération des Portes de l'Eure vont s'unir au sein d'une Société Publique Locale ( SPL ) pour inscrire ce site dans le développement de l'axe Seine en produisant un pôle multi fonctions : économie, tourisme, loisirs, logement.


Lundi 10 Décembre 2012


Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | USA Election