Soyez ravis par vos enfants!

Je ne punis jamais


Je ne sais pas pourquoi mais je n'éprouve jamais le besoin de punir mes enfants. Quand ils poussent le bouchon trop loin je peux hurler comme une folle et le plus souvent j'éprouve le besoin de les éloigner de moi, pour les protéger, pour trouver un espace pour me calmer... S. a d'ailleurs pu se sentir puni par cet éloignement, il me l'a dit et je lui ai expliqué que je l'éloignais de moi parce que j'avais peur de lui donner une fessée et que je voulais absolument tenir la promesse de ne plus jamais le frapper. Je crois qu'il comprend et dès que mon énergie "négative" est évacuée je vais illico m'excuser et lui dire que je l'aime.
Pour chez moi, je trouve que mes enfants me respectent mieux depuis que moi je respecte mieux leurs besoins. Nous allions au conflit souvent avec S. qui voulait diriger sa vie, petit à petit j'ai trouvé cela normal qu'il regarde la TV autant qu'il le voulait, qu'il mange ce dont il avait envie, qu'il fasse ses devoirs ou non, qu'il prenne un bain ou non et à
l'heure qu'il voulait...

A la même période j'ai commencé à comprendre aussi que si S. était agressif, c'est qu'il manifestait son inquiétude comme cela. Donc j'ai changé mon fusil d'épaule, j'essaye de comprendre ce qui le tracasse quand il se met à avoir un comportement "désagréable" plutôt que de lui dire que j'en ai assez de ses crises. En fait il était très inquiet pour sa place
dans notre famille. Encore maintenant, les relations avec son frères tombent souvent sur le tapis, pour le soutenir je l'ai beaucoup recentré sur ses besoins. C'est à dire que lorsqu'il me dit que P. a ceci ou cela, je lui demande de réfléchir a son besoin à lui, est-ce qu'il a encore faim? est-ce qu'il a reçu un jouet qui lui plait? Cela l'aide pas mal.
Quand S. a un soucis (à l'école par ex.) cela tombe directement en chaîne sur son petit frère, dès qu'il s'attaque à P., je lui demande si sa journée à été bonne, s'il a envie de me raconter...Nous avons régulièrement des moments chauds car l'instit de S. manie la punition à tout va et que mon fils se sent sous pression. Il faut beaucoup en parler à la maison pour qu'il vide son sac.
Bon, et puis, il y a des "grands petits" trucs qui m'ont permis de retrouver un peu de "territoire". J'avais renoncé à écouter la radio dans la voiture, ils se battaient hurlaient, j'étais fréquemment hystérique à cause de cela. Je me suis arrêtée un nombre incalculable de fois en leur disant que j'attendais qu'ils se calment, dès que je redémarrais ils hurlaient de plus belle. Depuis que je leur ai offert des game boy, quelle sérénité dans
la voiture!

J'ai réalisé depuis peu que j'avais retrouvé chez mon fils de 7 ans le petit gars de 18 mois qui m'étonnait tant il était serviable. Il aimait mettre la table, vider le lave vaisselle, aspirer sa chambre sans que je lui demande rien. Choses qu'il ne faisait plus ou bien sous la contrainte. Tout le monde me disait que les enfants deviennent comme cela, c'était ainsi.
J'arrive à me dire que c'est faux, qu'il y a d'autres chemins à emprunter même si c'est parfois compliqué de les trouver. Hier, j'ai commencé à lui dire "range ta chambre, je veux faire le ménage", puis je n'ai pas aimé mes paroles alors je lui ai dit "continue à jouer, quand j'aurai fini le ménage dans la chambre de P., nous rangerons ta chambre ensemble si tu es d'accord". Finalement il a rangé sa chambre tout seul super impec et il a de
lui même passé l'aspi dedans!


Rédigé par Laurence le Dimanche 23 Décembre 2007 à 14:14 | Lu 2756 fois