Soyez ravis par vos enfants!

Une comparaison pour mieux comprendre...

S'excuser quand on a tapé un enfant, est ce suffisant?


Je vais te proposer quelque chose, je vais imaginer que mon conjoint me batte, il a un accés de colère et il me frappe, me fait très mal et très peur, imaginons que ça ne lui soit jamais arrivé auparavant, et là tout à coup, ça explose...
Je pense que je me sentirais très en colère révoltée, je pourrais partir peut-être, mais justement imaginons que je ne puisse pas m'en aller, que je sois totalement dépendante de lui.
Même si ça n'est arrivé qu'une fois, il l'a fait, il a été capable de le faire, rien que cette idée là me laisserait complètement sur le carreau, il est donc capable de recommencer, pourquoi ne le ferait-il pas ?
Je me sentirais misérable, pas capable de vivre avec quelqu'un qui m'aime assez pour ne jamais faire ce genre de truc, ce serait blessant et humiliant, mon estime de moi serait au plus bas.
J'aurais peur de le mettre en colère, j'essaierais d'éviter ça à tout prix, je deviendrais donc une autre personne pour lui faire plaisir et éviter les coups. Ou bien alors au contraire je lui rendrais la vie impossible, et je deviendrais peut-être insensible aux coups... Mais je reviens à mon unique acte de violence de la part de mon conjoint, et je me demande si une telle chose arrivait ce qu'il faudrait qu'il fasse pour que je retrouve ma confiance en lui, je t'invite à te poser la même question, si ton mari te battait une fois, que lui faudrait-il faire pour que tu n'aies plus peur de lui ? S'excuser, ok c'est un minimum, un petit minimum,
indispensable quand même, exprimer vraiment que ce qu'il a fait n'avait aucun rapport avec quoi que ce soit d'humain, reconnaître qu'il t'a fait mal ? Bon d'accord, mais pourquoi a-t-il fait ça ? Qu'est-ce qui s'est passé en lui ?

Qu'est-ce que cette violence vient faire dans notre relation ? Pour ma part, si cela m'arrivait je serais extrêmement exigente, plus jamais ça, et comme je ne pourrais pas avoir de garantie, je crois que je lui demanderais de faire quelque chose pour ne plus recommencer, et je lui demanderais un engagement clair, outre le fait que dans son comportement beaucoup de douceur et de compréhension ne serait pas de trop, pendant suffisament
longtemps pour que je me remette de cet acte intolérable.
Pour ceux qui penseraient que pour un enfant c'est différent, je suis d'accord, c'est infiniment pire, l'enfant est plus sensible, il n'a pas suffisament de moyens pour exprimer sa souffrance et demander clairement réparation, il est non seulement dépendant de nous, mais il est presque un peu nous, en particulier les premières années, il ressent toutes les
tensions, sans vraiment pouvoir agir dessus, il est très vulnérable, très dépendant, il n'a pas d'autres choix parfois que de se transformer en "gentil toutou obéissant" en attendant l'adolescence.
Alors qu'est-ce qu'on peut faire pour réparer, on peut faire des tas de choses, mais surtout ce que l'on peut faire, c'est reconnaitre sa souffrance, et s'engager à ne plus recommencer. Commencer à réfléchir aux moyens à notre disposition pour lui faire une bonne vie, et devenir des adultes à ses côtés, protecteurs et aimants.
Même si ça prend des années, c'est important de commencer...

Rédigé par cdk le Dimanche 6 Janvier 2008 à 10:32 | Lu 5319 fois