SFP- Site de contenu de la Société Française de Physiothérapie

JFK2009: Atelier pratique : Kinésithérapie en neurologie

Rédigé par Jean-Pierre Bleton le Dimanche 8 Février 2009 | Lu 8 fois



Les dystonies : place de la rééducation à l’heure de la toxine botulique

Jean-Pierre Bleton, Paris

Le terme de dystonie est donné à des pathologies neurologiques se manifestant par des attitudes corporelles inhabituelles souvent déroutantes comportant une composante de torsion, des spasmes musculaires et parfois des tremblements. La toxine botulinique est considérée depuis ces dernières années comme un des traitements les plus efficaces des formes localisées (dystonies cervicales, dystonies de fonction). Les muscles à injecter sont le plus souvent choisis au cours de consultations multidisciplinaires. L’injection n’est réalisée qu’après avoir prévu et organisé le suivi de rééducation. Cette rééducation associée au traitement par la toxine botulinique fait l’objet d’un large consensus médical malgré la rareté des études cliniques. Elle est désormais mieux codifiée et plus largement répandue.


Nouveau commentaire :







Suivez la SFP sur les médias sociaux
Facebook
Twitter-JFK2013
Rss

Traduction PEDro

L’efficacité de l’acupuncture pour la lombalgie chronique non spécifique : une revue systématique et méta-analyse

The effectiveness of acupuncture for non-specific chronic low back pain: a systematic review and...