Céline Dodin - Bienvenue sur mon blog !

"Quand on rêve seul, cela reste un rêve. Quand on rêve ensemble, c'est le début de la réalité" (Proverbe Brésilien)


Criterium National des Equipes
1er RDV national de la saison pour ce Criterium National des Equipes en forêt du Rocher de la Reine, à côté d'Arbonne.
Cette compétition consite en des relais de 4 personnes d'un même club chez les dames , 4 personnes pour les jeunes dont 1 fille et 7 personnes pour les hommes.

La répartition des relais et les participants d'Hautes-Vosges Orientation :
Jeunes :
4 relais de 40mn
  • 1er relayeur : Renaud D'HARREVILLE
  • 2ème relayeur : Thomas BALAUD
  • 3ème relayeur : Charlotte LADEVEZE
  • 4ème relayeur : Louis ARNOULD

Dames :
4 relais de 45mn chacun:
Equipe 1 :
  • 1ère relayeuse : Aurélie D'HARREVILLE
  • 2ème relayeuse : Karine D'HARREVILLE
  • 3ème relayeuse : Mélanie D'HARREVILLE
  • 4ème relayeuse : Céline DODIN

Equipe 2 :
  • 1ère relayeuse : Yolande BOISSONNET
  • 2ème relayeuse : Lyse MOUGEL
  • 3ème relayeuse : Anne D'HARREVILLE
  • 4ème relayeuse : Marie Thérèse JEANPIERRE

Hommes :
50'-40'-50'-40'-50'-40'-50'
Equipe 1
  • 1er relayeur : Bastien MENGIN
  • 2ème relayeur : Pierre MENGIN
  • 3ème relayeur : Pierre MOUGEOT
  • 4ème relayeur : François LUTHRINGER
  • 5ème relayeur : Vincent ARNOULD
  • 6ème relayeur : Christophe DODIN
  • 7ème relayeur : Fabrice ERDINGER

Equipe 2
  • 1er relayeur : Dominique D'HARREVILLE
  • 2ème relayeur : Gaby MOUGEL
  • 3ème relayeur : Denis ARNOULD
  • 4ème relayeur : Bruno ARNOULD
  • 5ème relayeur : Nicolas BOISSONNET
  • 6ème relayeur : Jean-Pierre GEROMEY
  • 7ème relayeur : Thomas MENGIN

Merci à nos monteurs de tente qui s'étaient levés très tôt le matin pour que nous soyons au sec pendant toute la course ! Et merci aussi à ceux qui l'ont démontée... ça peut abriter du monde ces choses-là, mais encore faut-il mettre la main à la pâte.

A 5h30, tout était prêt. Début de l'échauffement pour nos 1ers relayeurs garçons, pour un départ prévu à 6h00... donc un premier relais de nuit. Pour nos équipes de Hautes-Vosges Orientation, ce sont Bastien et Dominique qui avaient été désignés.
6h00, le coup d'envoi retentit, et c'est parti pour ce deuxième critérium national des équipes. Bastien fait une course avec quelques fautes, et étant blessé depuis quelques mois, il fait son travail et c'est génial qu'il ait pu courir ! Part ensuite Pierre, et tous les relais s'enchaînent avec une place constante entre la 5ème et la 8ème position pour l'équipe 1. Sur le dernier relais, Fabrice rattrape 2 places. Cette équipe 1 hommes de HVO termine en 6ème position en 7h07'06", l'équipe 2 en 38ème position en 11h13'10", avec un temps de référence des meilleurs (le NOSE) de 6h11'42".

A 8h00, c'est au tour des filles... et Aurélie et Yolande s'élancent dans la forêt du bois rond pour un peu plus de 6km de plaisir. Le ciel était bien menaçant, mais le temps tenait nous promettant une matinée au sec.
37' environ après le départ, les premières filles arrivent au poste 57, poste radio en pleine forêt. Les écarts commençaient déjà à se creuser, Yolande passe avec à peu près 4' de retard sur la tête, Aurélie avec 6'. Rien n'est joué, mais il faut tenir... Aurélie doit revenir avec moins de 10' de retard, et la victoire est possible pour l'équipe 1. Au poste spectacle, Yolande a 6' de retard et Aurélie 8'. Au final, les 1ères relayeuses de tête terminent en 53'30 environ, Yolande arrive avec moins de 6' de retard, Aurélie avec moins de 10'... l'affaire est lancée !
Karine prend alors la suite de sa soeur. Le NOSE est loin devant, mais il reste 3 relayeuses... et au premier poste intermédiaire, le 57, quelle surprise ! Karine a déjà repris tout son retard et nous place en tête de la course ! Elle réalise une superbe course, et lance sa deuxième soeur, Mélanie, avec plus d'1' d'avance sur le club de St Etienne.
Mélanie fait également une très belle course et creuse l'écart pour me passer le relais avec environ 5'30 d'avance sur les poursuivantes... à moi de jouer maintenant pour ne pas disqualifier l'équipe en oubliant 1 poste et ne pas faire de bêtise...
Je pars assez sereinement vers le poste 1, en choisissant comme point de passage l'intersection de chemins à 300 m du poste, puis en longeant les marais. J'ai eu une petite hésitation sur le chemin de débardage parallèle au gros chemin avant l'intersection recherchée, que je longe quelques centaines de mètres avant de me dire que ce n'est pas le chemin cartographié et recherché.
Pour aller au poste 3, j'ai l'impression de dévier trop sur la droite, mais je tombe en face de mon poste sur le plateau. J'hésite ensuite quelques instants pour le poste 4 en le trouvant "loin", mais comme il était sur l'avancée, je ne pouvais pas le rater.
Pour aller au poste 5, je choisis de couper dès que possible pour avoir une trajectoire assez directe.
Et ensuite... c'est le drame.... Je pars sur une trajectoire très directe vers le poste 6, en restant en amont de la colline à traverser, et j'attaque le poste dans le même direction à partir du chemin. Je monte dans la zone de pierriers, et alors que je pensais que l'avancée où se trouvait le poste était dépourvue de cailloux, je n'arrive plus à comprendre la zone. J'étais alors trop bas, et je pars vers l'amont pour me retrouver face à un rentrant : je pense alors que c'est celui au nord du poste et je pars vers le sud... mais en vain car je vois à nouveau le chemin duquel j'étais partie. Je décide d'y retourner et de repartir du coude du chemin. Celui-ci était très diffus, et j'ai eu du mal à être convaincue de l'endroit exact d'où je partais. Je me retouve à nouveau dans la même zone... n'y comprenant pas plus que précédemment... et je décide de partir vers le haut de la colline pour ensuite redescendre toute l'avancée à la recherche de mon poste qui était au pied d'une colline. Je retouve mon rentrant... et je monte un peu plus haut pour voir la ruine. Je suis bien au NE du poste. Je pars alors en marchant pour voir tous les gros rochers cartographiés... et je m'arrête dans une zone couverte de rochers qui pourtant devrait être la zone blanche sur ma carte... et où je suis déjà passée 3 fois en vain. Finalement, un tas de pierre au sud, puis un autre tas de pavés qui était en fait ma colline tant recherchée me remettent sur le droit chemin.... mais avec plus de 4-5 mn lâchées dans l'affaire ! Et là ça commence à sentir le roussi. Je n'ai plus trop intérêt de faire des erreurs, car ça risque alors de revenir fort derrière. D'ailleurs, je ne sais pas si je suis toujours en tête ??
Je passe beaucoup trop à gauche sur le poste suivant (pas terrible, l'azimut), mais je rétablis bien avant le chemin. Je fais encore une erreur en allant au poste 9 en empruntant le rentrant juste avant celui où se trouvait mon poste, croyant déjà être au coude du chemin.
Pour aller au poste 10, je choisis de passer par le chemin du bas. L'autre choix était par la trace passant sur le plateau, n'ayant pas les temps intermédiaires, je ne peux pas dire quel choix est le meilleur, mais sans doute par le plateau qui permet de faire moins de dénivelée. Je rencontre alors Anne sur le chemin qui était arrêtée à côté d'un blessé. Je demande si tout va bien, et je continue ma course.
J'enchaîne ensuite les postes suivants, les meilleurs choix étaient d'aller tout droit comme la veille et s'appuyer sur les éléments en dessous du trait rouge. Au poste 16, on me dit que je suis encore en tête... merci Papa... et un grand Ouf après les bêtises que je viens de faire. Je fais alors ma dernière boucle, avec une hésitation sur le poste 20, et mes coéquipières qui m'attendaient après le poste 22, pour m'accompagner jusqu'à la ligne d'arrivée pour notre 1ère place en 3h36'25".
Que d'émotions, mais une belle victoire collective ! Merci à toutes les trois, c'est très fort à vivre un relais, il n'y a rien de plus beau qu'une victoire en équipe (petit clin d'oeil à Yolande et Sylvie, avec lesquelles j'ai eu mon 1er titre de Championne de France en relais en 2001 à Fond Romeu... ça reste longtemps gravé dans la mémoire des moments comme ça !!).
L'équipe 2 termine en 19ème position en 6h06'38", avec Anne qui s'est arrêtée pour attendre les secours avec un blessé, et qui a ensuite continué sa course. Tu l'as bien méritée, Anne, ta coupe du fair-play !!

Et chez les jeunes ???
Et bien ils sont partis à 9h30... et nos 4 vosgiens se sont battus... comme des vosgiens en décrochant une superbe place de 2ème en 2h36'34", à 14' des premiers.


Merci à tous pour votre enthousiasme pour cette compétition ! Nous avons été un des rares clubs à aligner 1 équipe jeune, 2 équipes filles et 2 équipes garçon. Cela a donné de très beaux résultats d'ensemble, et HVO est monté sur la plus belle marche du podium au classement général... pour nous faire oublier l'année 2006 et ses pm à répétition !

Je garderai comme image du WE le magnifique sourire de Charlotte et toute sa petite équipe, Renaud, Thomas, Louis, pour l'une de ses permières sorties en course nationale, avec un joli podium à la clef, et surtout la satisfaction de s'être vraiment fait plaisir en forêt et d'avoir réalisé une bonne course pour elle et ses coéquipiers... c'est la beauté du sport d'équipe, et c'est vraiment bien !

Merci à tous... et RDV au CFC pour un titre en Nationale 2 ?

CNE_2007_relais_4_fille2.jpg CNE 2007_relais 4 fille2.jpg  (1.46 Mo)
CNE_2007_relais_4_fille2_trace.jpg CNE 2007_relais 4 fille2_tracé.jpg  (1.46 Mo)


Céline DODIN
Rédigé par Céline DODIN le 21/03/2007 à 07:31 | Commentaires (1) | Permalien

Samedi 17 mars 2007


Régionale Moyenne Distance à Larchant
Jamais une régionale n'aura fait autant de participants...
Avec 285 classés sur le circuit A, 233 sur le circuit B, 68 sur le circuit C et plus d'une trentaine sur le circuit C et le jalonné, sans oublier les pm, ça fait du monde. Et pour cause, c'est la première fois qu'une compétition de niveau national n'est pas précédée d'une autre compétition nationale... alors il fallait bien satisfaire tous ces gens venus exprès de toute la France pour participer au CNE. Merci au CD 77 ne nous avoir permis de courir !

D'autant plus que la carte du Rocher de l'éléphant est une merveille, et c'est toujours un plaisir que d'aller y courir, tant la cartographie est bonne dans les zones de rochers et le terrain est un régal pour l'orienteur.

Nous avions des heures de départ prédéfinies, mais le départ se faisant au boîtier, cela a laissé beaucoup de souplesse pour que la course se passe au mieux pour tout le monde. J'ai choisi de partir à l'heure qui m'avait été attibuée, du coup cela m'a fait un bon échauffement et un bon entraînement pour répéter les préparations aux grandes courses.
Je suis contente de ma course, malgré les sensations pas toujours au rendez-vous, j'ai réussi à limiter les dégâts sur la technique, en faisant quelques petites erreurs, notamment au poste 6, où je me fais embarquer par la zone de rochers (je ne savais plus où passer entre les rochers... du coup, j'ai dévié vers la droite). Une fois sur le plateau, je me recale et je me dirige vers mon élément, le trou sur ma gauche, mais j'y laisse quelques dizaines de secondes. Le choix par le haut permettait d'éviter du dénivelé et d'arriver droit sur la zone, malgré les pierres qui pouvaient gêner la progression.
Je fais également une erreur sur le poste 8 : le choix par le haut me semble le meilleur, mais je n'ai jamais réussi à repérer la borne qui devait me servir de point de repère pour descendre dans la pente chercher mon poste. Je pars trop tôt du chemin et je visite la zone de rochers avant le poste.
Au poste 11, je tombe sur un mini-rentrant à droite de mon élément, et j'ai du mal à me dire que ce n'est pas ça et que l'endroit où je suis est trop petit pour être cartographié...
Je dévie trop sur la gauche pour le poste 15, mais je rétablis grâce au mouvement de terrain et la colline juste avant la falaise que je cherchais.

Les choix étaient le plus souvent tout droit, avec l'aide des chemins quand cela était possible. Les zones de rochers sont des éléments sûrs et permettaient de savoir où on en était.

Je termine en 28'31, meilleur temps du circuit B.
Les résultats

Très belle course, très beau tracé, pas de pluie... un régal quoi !

MD_rocher_elephant2.jpg MD rocher éléphant2.jpg  (1.38 Mo)
MD_rocher_elephant2_trace.jpg MD rocher éléphant2_tracé.jpg  (1.39 Mo)


Céline DODIN
Rédigé par Céline DODIN le 20/03/2007 à 23:30 | Commentaires (0) | Permalien

13-14 mars 2007, sous un magnifique ciel bleu


Paris la belle en l'an 2007
Avant d'arpenter les ruelles de la plus belle ville du monde à la recherche de jolis clichés sous ce soleil magnifique, direction une salle de blocs la veille... avec Philippe et ses collègues qui m'ont fait renouer avec la grimpe, après plus de 4 ans sans remettre les chaussons... juste parce que j'en ai jamais eu l'occasion, et pourtant j'habite à 10' des Dentelles de Montmirail (oups...).
Promis, je vais m'y remettre et profiter de ce superbe site avec les beaux jours du printemps !

Bon, la reprise a pas été super terrible, j'ai bien discuté avec Barbara, une orienteuse de Valence, rencontrée par hasard à Antrebloc, j'avais un super style de coureuse (et pas de grimpeuse... hum, je crois que je me suis fait remarquer !!!), mais j'ai retrouvé plein de sensations et c'était super sympa, et j'ai passé des voies avec un peu plus de style que sur la vidéo... promis, c'est vrai, c'était le tout début !!!
A refaire !

Vidéo : Attention, fichier très gros...
Débuts bien laborieux (33 Mo)
ça c'est nettement mieux (15 Mo)

Céline DODIN
Rédigé par Céline DODIN le 20/03/2007 à 22:57 | Commentaires (0) | Permalien

Dimanche 11 mars, par une superbe journée de printemps... pas au printemps !


Moyenne Distance du Trophée International Martin KRONLUND
Le jour se lève sur la planète... Espagne, sous un grand ciel bleu comme la veille et avec des températures qui promettaient d'être très agréables, même à 1000 m d'altitude !

Deuxième étape pour le trophée Martin KRONLUND, avec pour moi 2'30 de retard sur le 1ère... à essayer d'aller chercher, bien sûr !
Le fléchage nous emmène avec le mini-bus bien loin du départ, et nous mettons 20' à le rejoindre en scrutant de chaque côté du chemin les éléments qui nous permettaient d'imaginer comment allait être le terrain : technique, ça on l'imagine bien, et avec plein de jolis rochers, mais tout ce qu'on arrive à voir depuis notre marche d'approche, c'est de la forêt, encore de la forêt... et je dirais même plus, toujours de la forêt... mais pas de rochers ! Hum, on nous aurait menti ???
Et bien non... et y'en avait un paquet, mais ils étaient bien cachés... et pourtant ils étaient énormes ! En arrivant sur l'aire d'arrivée, nous nous installons comme des lézards sur la pierre, et me voilà partie en direction du départ... ça m'aurait presque mis en retard toutes ces émotions !!

10h46, c'était mon heure de départ. Je prends ma carte, et me voilà partie à l'assaut des magnifiques rochers... qui ne me semblent plus si magnifiques que ça finalement au bout de 2 postes (non, je plaisante, mais je les ai trouvés tellement beaux que j'ai décidé de rester plus longtemps dans la zone...). Je ne comprends pas du premier coup la cartographie, et je monte un peu trop tôt dans les rochers pour le poste 1. Par contre, pour le poste 2, je décide de passer par la droite du bloc rocheux, mais ce que je prends pour des falaises et des pierres est en fait la colline cartographiée sur la carte et je ne comprends pas trop, d'autant plus que je cherche une falaise... En m'avançant dans le rentrant, je finis par comprendre, mais j'ai un peu de mal à me forcer à remonter au bon endroit et je finis par perdre 1'30 dans l'histoire... pas cool le début, alors pour rattraper 2'30, ça risque d'être très chaud, mais il va aussi falloir préserver ma 2ème place !
Je pars sur le poste 3, trop sur la défensive, puis place à une autre orientation : tout droit à fond... Je m'arrête un peu avant le poste 4, avec des doutes sur ma direction car j'arrive presque sur le chemin et je ne vois pas le poste, mais il finit par me sauter aux yeux (il sont violents de nos jours... preuve mon nez un peu amoché en revenant du stage !). Je passe un peu trop haut sur le poste 5, me laissant entraîner par une zone de rochers non cartographiés, je vais sur le rocher en amont du poste 6 avant de redescendre sur le bon... bref, la course est bien loin d'être parfaite, mais je me rattrape par le régal des yeux que l'orientation et le terrain peuvent m'apporter.
J'enchaîne ensuite les postes 7 - 8 - 9 avec un peu moins de décalages. Je reperds un peu de temps au poste 10 en voulant trop assurer sur la droite, et me voilà sur le plus grand itinéraire qui me mène au poste 11 : je choisis d'aller tout droit (il n'y avait pas vraiment d'autre choix...), et je m'appuie sur tous les éléments en dessous du trait rouge. Je commence à mieux comprendre la cartographie dans cette zone, sachant qu'il nous avait été annoncé que les 2 zones Nord et Sud avaient été cartographiées par des personnes différentes à 10 ans d'écart, donc que le degré de détail était totalement différent sur la carte.
Pour aller à la 12, je passe à gauche du gros bloc rocheux (si si sur le terrain c'était énorme !).
Postes 14 et 15 à la boussole. Et catastrophe au poste 16 où je monte dans le 1er rentrant : je m'en rends vite compte en reconnaissant la zone que j'avais bien visitée au poste 2, mais mon erreur a été de vouloir alors attaquer mon poste par le haut, alors que les éléments étaient beaucoup plus faciles à interpréter si j'étais redescendue et montée dans le bon rentrant. Je perds plus de 2', et je termine la course en 30'03. Meilleur temps : 28'30 je crois, mais je préserve ma 2ème place au trophée !

Et après... séance photo sous ce joli ciel bleu, parce que c'était vraiment trop beau ! Je vais essayer de mettre en ligne prochainement dans la galerie photos un aperçu de ces merveilles !

Trophee_Martin_KRONLUND___MD.JPG Trophée Martin KRONLUND - MD.JPG  (1.2 Mo)
Trophee_Martin_KRONLUND___MD_trace.jpg Trophée Martin KRONLUND - MD_tracé.jpg  (1.25 Mo)


Céline DODIN
Rédigé par Céline DODIN le 15/03/2007 à 21:26 | Commentaires (0) | Permalien

Samedi 10 mars – Jour 1 – Longue Distance


XXème trophée International d’Orientation Martin KRONLUND
Je bouleverse un peu l’ordre chronologique des articles, mais tant que c’est frais dans ma tête, je vais parler des deux derniers jours du stage FFCO en Espagne où nous avons couru à Peguerinos, dans la province d’AVILA et pas très loin de Madrid, le trophée international Martin KRONLUND.
Cette compétition s’étendait sur 2 jours, avec une longue distance le samedi et une moyenne distance le dimanche, le classement se faisant sur les temps cumulés des 2 jours. Les deux événements devaient être des WRE (World Ranking Event), mais les organisateurs n’ont a priori pas eu gain de cause dans leur demande auprès de l’IOF.

Samedi matin, nous partons de notre camping de El Escorial en direction de Peguerinos. Le parking et l’arrivée de la longue distance étaient directement dans la ville, et notre voiture était garée à côté du poste 100… Les températures commençaient à devenir clémentes, et c’était la première fois de la semaine que je courais sans Helly Hansen… malgré le soleil des deux derniers jours.
2,2 km pour le départ, me voilà partie pour m’échauffer, avec une heure de départ à 12h57. Cette petite marche nous fait beaucoup monter, et passer à côté d’un poste qui en fait était commun à tous les circuits pour nous faire passer la rivière avant d’attaquer les derniers postes aux alentours et dans la ville.
Nous avons une vue magnifique de la-haut ! voire même sur une partie de la carte où nous voyons des personnes chercher leurs postes. 12h57… c’est à moi. Nettoyage – contrôle de la puce – contrôle du numéro de puce et du dossard – prise des définitions – prise de carte, et c’est parti pour 8,4 km et 250m de dénivelée.

J’ai tout de suite du mal à rentrer dans la carte : cela faisait très longtemps que je n’avais pas couru sur du 1/15000ème… Je me dirige de la balise de départ en direction du poste 1, mais je suis un peu déboussolée par un muret que je ne comprends pas et qui, a priori, n'existait pas sur la carte. Je m'avance petit à petit, et je me retrouve sur quelquechose qui ressemblait bien à mon avancée à droite de mon poste 1... et c'était bien elle ! avec quelques hésitations, je descend dans le petit rentrant et je trouve ma première toile blanche et orange. Je négocie le poste 2 à la boussole : je tombe un peu trop haut sur le chemin et je redescend.
L'itinéraire qui suit est intéressant. Je décide de partir à droite de la "montagne". Ma première idée était de récupérer le chemin, mais je ne le trouve jamais (je ne suis pas assez montée), et finalement je fais une course complètement à flanc sans dénivelée inutile : je me recale sur les murets à 200 m du poste.
Je rate ensuite un peu la sortie du poste 3 : je vais directement dans le vert et je dois faire des acrobaties pour retourner sur la terre ferme.
Le trajet poste 4 - poste 5 se passe bien, je connaissais déjà un peu le flanc (!). Je pars ensuite sur le deuxième grand choix : je décide de passer à gauche de la colline, en longeant le muret, même si je dois monter un peu de dénivelée en trop. Je tombe ensuite sur le croisement de chemins, mais ma boussole me joue des tours... et je pars dans la mauvaise vallée (celle de droite), et je finis par tomber brusquement sur le chemin, bien loin du poste...
J'enchaîne ensuite les postes 7 et 8 avec des petites hésitations, et je manque de peu de passer à côté du poste 9 en étant beaucoup trop bas dans le flanc.
Après deux passages de "torrents" (et y'en a eu des chutes dans la rivière glacée !!), je suis un peu trop haute sur le poste 11, je cherche trop tôt le poste 13, mais surtout je ne vois jamais le chemin juste avant le poste 14 et je vais trop loin avant de me dire que la pente est vraiment très forte et que cela ne ressemble plus à la carte...
Après le poste 15, l'orientation devient une orientation de sprint... et il fallait maintenant courir... après 1 semaine de ski de rando et 1 semaine de stage, pas forcément facile, mais c'était bien de retrouver des sensations de sprint !!

Je termine ma course en 1h00'10" (décalage d'1' par rapport à l'heure officielle, d'où le temps officiel : 1h01'10"), 2'30 derrière la première.
Je fais une course correcte sans plus, les paysages étaient super sympas, et ça allait promettre pour le lendemain et la moyenne distance !!


Trophee_Martin_KRONLUND___LD.JPG Trophée Martin KRONLUND - LD.JPG  (1.69 Mo)
Trophee_Martin_KRONLUND___LD_trace.jpg Trophée Martin KRONLUND - LD_tracé.jpg  (1.75 Mo)


Céline DODIN
Rédigé par Céline DODIN le 12/03/2007 à 22:02 | Commentaires (0) | Permalien
1 2