ART ASSOCIATION ESPACE GIBERT A LEZIGNAN-CORBIERES

Conférence histoire et civilisation vendredi 11 février 2022 à 18h30

"Les enfants de la retirada" - Entrée libre
Port du masque obligatoire, le protocole sanitaire mis en place pour cet évènement tiendra compte de la règlementation en vigueur





Conférence présentée par Georges Sentis

Docteur de l’Université 
Enseignant dans le Secondaire et à l’Université Lille III
Recherches sur la Résistance et parallèlement sur la culture ouvrière dans l’Europe du Nord-Ouest, et depuis son retour au pays à la retraite, sur les Pyrénées-Orientales plaque tournante de l’aide aux républicains espagnols de 1934 à 1975.
 

A propos de la conférence

Parmi le demi-million de réfugiés espagnols qui pénétra en février 1939 dans les Pyrénées-Orientales, les autorités françaises dénombrèrent 68.000 enfants. Parmi ces derniers, il y avait plusieurs milliers d’enfants vivant dans des colonies d’enfants réfugiés basées en Catalogne qui étaient entrés en groupes, encadrés par le personnel de leurs colonies.  C’est l’histoire de ces derniers que nous allons essayer de reconstituer.
Devant la guerre totale que « les nationalistes » menèrent après l’échec partiel du coup d’état militaire, le gouvernement républicain entreprit d’évacuer la population civile et en premier lieu les enfants des zones de combat et des villes bombardées. Les enfants furent hébergés dans des colonies créées dans le Levant et en Catalogne. Devant l’immensité de la tâche (en septembre 1937, 45.248 enfants étaient accueillis dans 564 colonies), le gouvernement républicain fit appel à l’aide internationale.
Lors de l’offensive finale contre la Catalogne, les responsables des colonies installées dans la Généralité, décidèrent, le plus souvent en fonction des moyens de transport dont ils disposaient, d’évacuer en France, les enfants dont ils avaient la charge. Commença alors pour les enfants, un long et pénible périple.
En France, mais aussi en Belgique et en Suisse, plus que les conditions d’accueil improvisées et parfois très sommaires, le plus perturbant pour les enfants et leur encadrement fut l’incertitude sur le sort qui les attendait tant dans les pays d’accueil qu’à leur retour en Espagne. En effet, le gouvernement franquiste exigea leur rapatriement et, avec l’appui des autorités des pays d’accueil, y parvint en grande partie après bien des difficultés.

        
Lu 190 fois
Rédigé par Association Espace Gibert le Vendredi 11 Février 2022

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Janvier 2022 - 18:30 Conférence art vendredi 07 janvier 2022

Vendredi 4 Février 2022 - 18:30 Conférence art vendredi 04 février 2022 à 18h30

Vendredi 25 Février 2022 - 18:30 Conférence art vendredi 25 février 2022 à 18h30

QUI SOMMES NOUS ? | EXPOS | CONFERENCES | CONCERTS CLASSIQUES | FESTIVAL D'ETE | ATELIERS | ARCHIVES