Comment vous reconnecter à la Nature ?





Jeudi 11 Février 2016


La Nature peut vous aider à vivre mieux. Choyez-la et chérissez-la, elle rendra votre vie plus belle ! Voici quelques astuces pour vos reconnecter plus facilement à la Nature.






Selon un sondage de mars 2015 sur « les Français et la Nature » (Sondage OpinionWay pour l’Association Fête de la nature), 96 % des Français pensent que la Nature est un lieu de bien-être et de ressourcement. 83 % estiment qu’il est préférable de préserver la Nature, quitte à freiner le développement économique et les transports dans leur région.

Dans cette vie stressante, parfois douloureuse et triste, se reconnecter à la Nature peut constituer une planche de salut pour retrouver goût à la vie.

Il n’est pas nécessaire de vivre à la campagne pour vous reconnecter avec la Nature. Elle se trouve partout à qui sait la voir, dans un parc, un terrain vague ou sur un simple morceau de trottoir.

La Nature est indispensable à la vie. Elle vous permet de sortir de votre quotidien. C’est un moyen de faire une coupure. Elle vous nourrit, dans tous les sens du terme : en vous fournissant de quoi manger mais aussi en vous donnant des clés pour atteindre le bonheur (la fameuse nourriture spirituelle). La Nature est aussi l’indicateur de la saison et du temps qui passe.

Les bienfaits de la Nature sur votre corps et votre esprit

  • La Nature permet de lutter contre le stress. Elle aide à faire le vide et à atteindre la zénitude.
 
  • Elle permet de se déconnecter du quotidien. Dans la Nature, vous vous sentez immédiatement ailleurs.
 
  • Elle invite à la réflexion. Si un problème vous turlupine, n’avez-vous pas remarqué, qu’en vous promenant quelques minutes, cela vous permet de le résoudre ? Si vous êtes créative, une petite promenade en pleine Nature vous donnera des idées.
 
  • Elle vous aide à mieux respirer, à pleins poumons.
 
  • Elle fait fonctionner tous vos sens : l’ouïe (chants des oiseaux, bruissement des feuilles…), l’odorat (odeur des fleurs, de la pelouse coupée…), le goût (manger les fruits ou les plantes sauvages comestibles que l’on trouve sur son chemin non pollué), la vue (la Nature est une merveille), le toucher (sentir sous ses doigts les écorces, passer ses mains dans l’herbe…)
 
  • Elle permet de vous épanouir et de vous régénérer.
 
  • Elle est réconfortante. Elle permet de se remémorer vos souvenirs d’enfance, les promenades que vous effectuiez en famille, les jeux auxquels vous jouiez avec vos frères ou sœurs, les odeurs… C’est une bonne façon de refuser de grandir.
 
  • Elle aide à positiver la vie.
 
  • Elle développe le sens du partage et de la convivialité. 

10 façons de vous reconnecter à la Nature


1) Pratiquez la marche
 
Diverses activités sont possibles. Cela va de la simple promenade à la randonnée plus ou moins longue, en passant par la marche nordique.
 
Pour une marche plus ludique, vous pouvez opter pour une randonnée avec un âne.
 
La marche peut constituer un moment de partage et de convivialité.
 
Elle permet de faire des découvertes de la faune et de la flore. Chaque pas est source d’émerveillement.
 
Il est également possible de pratiquer des randonnées à thème : pour découvrir les plantes sauvages comestibles, les champignons, des monuments, des lieux insolites ou historiques, etc.
 
N’oubliez pas que les forêts et les chemins de randonnée ne sont pas si loin. Il suffit de faire quelques kilomètres pour se retrouver en pleine Nature !
 
Si vous avez la forme physique et du temps devant vous, vous pouvez vous lancer sur les routes de Saint-Jacques de Compostelle, très à la mode ces dernières années.
 
Pensez également à la marche pieds nus. Des parcours, spécialement créés, vous invitent à marcher sur de la paille, des pommes de pin, du gravier, de l’herbe ou dans la boue. Vous retrouvez ainsi des sensations que vous éprouviez peut-être durant votre enfance. Vous stimulez votre système énergétique. La marche pieds nus préviendrait certaines maladies comme les cancers, les maladies cardio-vasculaires et stimulerait votre système immunitaire.


2) Fréquentez les espaces verts
 
Les espaces verts sont les poumons de la ville : 1 arbre fournit de l’oxygène à 4 personnes. Ils permettent aussi d’assainir l’atmosphère.
 
Non seulement les espaces verts sont un bon moyen de vous reconnecter à la Nature, mais ils sont également bons pour votre santé, selon diverses études [1].
 
Ils diminuent la fréquence de nombreuses maladies, surtout si vous habitez à moins d’1 km. Pourquoi ? Parce qu’ils vous permettent tout simplement de bouger. Ils vous incitent à sortir et à faire davantage de sport. Des endroits y sont même aménagés pour pratiquer des sports doux avec diverses machines ludiques.

De plus, les inégalités entre riches et pauvres, en matière de maladies, se réduisent à partir du moment où leurs lieux d’habitation se situent près d’un espace vert.
 
Les espaces verts agissent sur l’anxiété, la dépression, l’obésité des enfants qui y jouent et s’y baladent, les maladies respiratoires comme l’asthme sauf quand il y a des plantes allergènes dans le parc. Ils permettent d’augmenter la longévité des habitants.
 
Les espaces verts redonnent le moral. Ce sont des lieux de vie, de convivialité, de rencontres et d’échanges. Dès le matin, les Chinois les plus âgés, se réunissent au parc de bonne heure, pour y jouer aux échecs, pratiquer le Qi-Gong ou même danser
 
Les espaces verts réduisent le bruit et forment un écran visuel, pour cacher de grands immeubles disgracieux.
 
Le gros problème de ces dernières années, c’est que les espaces de nature sont de plus en plus remplacés par des lotissements ou des centres commerciaux. Si vous souhaitez conserver vos espaces verts, n’hésitez pas à faire pression sur les pouvoirs publics, en mettant en avant l’argument santé.                  
 
 


3) Le jardinage
 
Le jardinage permet non seulement de vous nourrir, mais c’est aussi un antistress naturel. Si vous jardinez, vous savez parfaitement de quoi je parle !
 
C’est un bon moyen aussi de faire du sport : après une journée de jardinage, on sent que nos muscles ont travaillé.
 
Il développe également votre créativité et vous redonne confiance en vous.
 
C’est aussi une façon de développer votre humilité. On est bien peu de chose devant la Nature. Il est parfois possible de la contrôler mais il est impossible de la dominer.

Si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez cultiver quelques plantes aromatiques sur votre balcon ou dans votre cuisine. Il existe même des armoires ou des chambres de culture. Souvent destinées à la culture illégale du cannabis, ces chambres de culture peuvent, évidemment, servir à cultiver d’autres plantes.

Vous pouvez également opter pour un jardin familial (anciennement jardin ouvrier) ou un jardin partagé.
 
Il n’est pas nécessaire d’avoir un immense terrain pour s’adonner au jardinage. De quoi mettre 2 ou 3 carrés de culture, c’est déjà pas mal. Des études (encore en cours) semblent même démontrer que 1 000 m² suffiraient pour faire du maraîchage, en utilisant les bons modes de culture, comme la permaculture. Pour plus d’infos sur la permaculture, je vous renvoie à mon site : http://ecolo-bio-nature.blogspot.fr/   


4) Optez pour l’hortithérapie (ou jardin thérapeutique)
 
Les jardins thérapeutiques peuvent servir de thérapie pour les personnes à mobilité réduite, les autistes, les déficients mentaux, les personnes âgées, les malades d’Alzheimer, etc.

Ils permettent de rompre l’isolement, de sortir, de retrouver de la sociabilité, de développer sa créativité, de réaliser certains gestes oubliés, de limiter les problèmes d’arthrose, de se remémorer certaines pratiques ou de retrouver une odeur ou un goût….
 
L’hortithérapie s’adresse aussi aux personnes rejetées par la société. Elles se resociabilisent et retrouvent le goût du travail.
 
Bien entendu, l’hortithérapie nécessite des aménagements adaptés comme des allées larges et praticables, des carrés de culture surélevés, des tables de culture, des lieux de repos, des signalétiques simples…


5) Organisez des pique-niques
 
Dès l’apparition d’un rayon de soleil, n’hésitez pas à pique-niquer en pleine nature. Vous vivrez un moment convivial. Faites appel à vos amis ou à vos collègues. Et, pensez à rendre l’endroit aussi propre en partant que vous l’avez trouvé en arrivant, remportez vos déchets.


6) Faites venir la Nature chez vous
 
Un peu de place, un petit balcon suffisent largement pour avoir un petit bout de Nature chez soi.
 
Pourquoi pas créer des mini-jardins d’intérieur ?
 
Vous pouvez également installer des nichoirs et des mangeoires dans votre jardin ou sur votre balcon. Il existe même des petites mangeoires munies de ventouses pour installer sur les fenêtres.

 
 


7) Remettez de la Nature dans la rue
 
Depuis quelque temps, la Nature reprend le dessus dans les villes.
 
Sont ainsi créés, par exemple, des rues jardins , comme à Bordeaux. Les plantes sauvages comestibles sont nommées à même le bitume, comme à Nantes.
 
Les Incroyables Comestibles se propagent un peu partout en France. Ils consistent à produire et à partager gratuitement des fruits et légumes. Dans certains quartiers, les habitants aménagent des coins potagers dans la rue. Ils y cultivent, s’y rencontrent et se servent des légumes qu’ils produisent.
 
Des bombes à graines (boules d’argile et de terre remplies de graines) permettent de « renaturer » les friches.
 
Certaines municipalités ont une gestion plus écologique de leur ville, en évitant les pesticides, en favorisant la biodiversité (en agissant sur le fauchage), en créant des jardins partagés…


8) Pratiquez la méditation en pleine Nature
 
La méditation vous permet de retrouver un bien-être général. C’est un très bon antistress. Si vous la pratiquez en pleine Nature, ses bienfaits seront augmentés. Vous aurez une vision plus large du monde qui vous entoure, vous respirerez mieux, vous serez plus sereine au milieu des bruits de la Nature et des oiseaux.


9) Engagez-vous dans des associations ou pratiquez le wwoofing  

Si vous habitez en ville, et dans un appartement en plus, contactez des associations en rapport avec la Nature pour vous reconnecter à elle. Vous serez moins seule et vous pourrez profiter de l’expérience des autres adhérents. A votre tour, vous pourrez transmettre vos connaissances à d’autres.
 
Vous pouvez aussi pratiquer le wwoofing qui consiste à proposer ses services dans une ferme, en échange du gîte et du couvert.


10) Photographiez ou dessinez la Nature
 
Photographier ou dessiner la Nature sont de bons moyens de se sentir plus proche d’elle. Vous êtes obligé de la scruter et de repérer ses moindres détails. Si vous voyagez, vous pouvez faire un carnet de voyage.
 
En plus, cela vous constituera des souvenirs quand vous serez de retour chez vous.


La Nature est un trésor et un bien précieux à protéger. On ne se lasse pas de la regarder. Elle apporte tellement qu’il serait dommage de s’en priver. Prenez le temps de vous reconnecter à elle régulièrement, vous n’en retirerez que des avantages. 
 
 
[1] Etude britannique de 2008 : Mitchell, R. et Popham, F. (2008). Effect of exposure to natural environment on health inequalities: an observational population study. Lancet, vol. 372, no 9650, p. 1655-1660.; Etude hollandaise de 2009 : Maas, J., Journal of Epidemiology and Community Health, 2009.Dadvand P. et al., Environ. Health Perspect., 2014 ; 122 : 1329-1335, DOI:10.1289/ehp.1308038.
 
 


ISABELLE BRUNET




ISABELLE BRUNET

Nouveau commentaire :

Bien dans sa Tête | Bien dans son Corps | Bien dans son Environnement | Bien dans son Travail | Divers | Les Grands Personnages | Contes, légendes, histoires inspirantes






Recherche

Recevez votre guide Le temps, votre allié pour la vie

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.


pub

Les News

Comment survivre facilement à une crise ?

05/03/2019 - ISABELLE BRUNET

Comment prendre son temps ?

29/01/2019 - ISABELLE BRUNET




 CopyrightFrance.com

http://www.wikio.fr