Recherche
l'actu de Défendons Piccourenc

Ou sont les activités industrielles et le parc d'activités dont parle notre maire Mr DELHOMEZ ?


Dominique Piot
Rédigé par Dominique Piot le Lundi 9 Avril 2018 à 16:34 | Commentaires (0)

Dans l’édition de Mars de Peymeimag, le Maire Gérard Delhomez s’étonne de ne pas avoir été invité à une réunion organisée par notre association.
Il se présente comme un homme de dialogue. Vous trouverez en attachement toutes les tentatives pour établir un dialogue avec cette municipalité. Sans résultat.


Extrait des dires du Maire de Peymeinade dans le Peymeimag :
 
"Plutôt que de répandre des fausses nouvelles, Mr PIOT aurait été avisé d’inviter le maire à la réunion publique organisée par lui, à la salle des fêtes pour parler de l’avenir de cette zone.
Il a fallu que je m’y invite pour démentir et rétablir la vérité ! il est curieux qu’il ne soit pas venu au lundi du Maire ou tout se dit en toute transparence.. mais sans doute préfère t-il la fausse information écrite à l’échange."
 
Les documents sont en attachement. Bonne lecture. Pour des gens qui ne veulent pas " échanger" on ne se débrouille pas mal ! 
Dominique Piot
Rédigé par Dominique Piot le Mardi 3 Avril 2018 à 23:39 | Commentaires (0)

Enregistrement de l'émission en direct Mercredi 21 Février 2018 et articles Nice Matin
L'interview débute après 3 minutes d'un extrait de Scott Parker Allen I wanna Bioman, soyez patient ou avancer la bande !


Dominique Piot
Rédigé par Dominique Piot le Dimanche 25 Février 2018 à 18:08 | Commentaires (0)

l'actu

Dimanche 25 Février 2018


Je m’appelle Dominique PIOT, je suis président de l’Association « Défendons Piccourenc ! ». Le Maire de PEYMEINADE Gérard DELHOMEZ me mets directement en cause dans le tirage de Mars de PEYMEIMAG, c’est pourquoi j’ai écrit ce droit de réponse.


Faisons le point :

 
  1. On m’accuse de Mensonges, de Propagande, on fait de Mme BROUSTEAU « ma candidate » et on me prête de préparer la campagne électorale de 2020 !!
 
Soyons clair ! L’association Défendons Piccourenc est apolitique. Elle compte parmi ses membres des habitants du quartier, peut être votre voisin, ou votre voisine mais aussi des personnalités politiques de tous bords, droite, gauche, écologistes, et même la République en Marche. Mme BROUSTEAU assiste à nos réunions en tant qu’adhérente car elle habite le quartier Picourenc. En tant que Maire elle n’a pas à rougir car elle a beaucoup fait pour protéger ce quartier.

Mr Jean Pierre LELEUX Sénateur Maire de Grasse, Mr Jean Marc DELIA Maire de St Vallier, Mr Pierre BORNET, des personnalités qu’on ne peut pas qualifier de gauche ont reconnu le coté citoyen, indépendant et méritoire de l’association, lorsque nous avons fait fermer l’installation de traitement des déchets verts et drèches de parfumerie de VEOLIA, qui propageait des odeurs nauséabondes jusqu’à Peymeinade.

Lors d’une de nos réunions publiques à laquelle il était convié, Mr le Sénateur Maire Jean Pierre LELEUX qualifie de vice génétique, la zone d’activités de Piccourenc, totalement enclavée. Je vous invite à l’écouter. Mr DELHOMEZ Maire de PEYMEINADE aurait dû s’en inspirer.

Vidéo de l’intervention de Mr Jean Pierre LELEUX https://www.youtube.com/watch?v=C5V2tnPyAB0
 
  1. Mr DELHOMEZ dit que la zone de Piccourenc, existait déjà en 1980, allant jusqu’à parler d’un « parc d’activités «  et que donc il a hérité d’un passif. Ainsi les municipalités successives auraient laissé s’installer des activités pour collecter des taxes d’habitation. Il dit que Mme BROUSTEAU « sa candidate » (comprendre "ma candidate") aurait permis la construction de 5000 M2. Et que donc tout serait développé à l’insu de son plein gré ! bref qu’il n’y peut rien. Qu’en est-il exactement ?
 
S’il est vrai qu’a l’occasion du POS 1983, la mairie de Peymeinade avait institué une zone destinée à accueillir des installation industrielles ou artisanales pouvant être nuisantes, la réalité c’est que cette « zone » ne comptait à cette époque qu’un dépôt d’ordures ménagères (opéré par Orédui ), une ou deux entreprises et… un élevage de chevaux. Tout sauf un parc d’activité. Une photo que nous avons faite de cette zone en 2012 montre un vaste terrain vague. Cette photo a d’ailleurs était fournie au Tribunal dans le cadre de nos recours juridiques. Donc après le départ de VEOLIA, et l’arrêt d’ETGC la zone pouvait parfaitement être réorganisée, et protégée. C’est dans ce sens que notre association a travaillé dès la fermeture de VEOLIA. Sauf que la Mr DELHOMEZ n’a jamais voulu nous écouter.

Quid des 5000 M2 cités par Mr DELHOMEZ ?
 
Les 5027 m2 auxquels Mr DELHOMEZ fait référence, sont constitué de 3600 m2 de boxes à vocation purement artisanale, (Projet RASTRELLI) et 1344 M2 d’une entreprise artisanale de construction de charpente (Menuiserie DERUAZ). Notre association ne s’y est pas opposé, car ces permis était assortis d’un PLU qui consacrait cette zone en tant que zone artisanale, interdisant TOUTES les installations classées, qui sont principalement des installations industrielles. Ainsi nous pouvions espérer ne plus voir prospérer un trafic de poids lourds de 40 Tonnes sur nos chemins, ni craindre des installations à nuisances. Ce PLU qui respectait un équilibre entre développement économique nécessaire et respect des riverains a été stoppé par la nouvelle municipalité des 2014.

Quid du passif dont Mr DELHOMEZ aurait hérité ?
 
Loin d’avoir hérité d’un passif sur lequel il ne pouvait rien. Mr DELHOMEZ a hérité en 2014 d’une situation saine. VEOLIA était parti, une zone artisanale était en train de se constituer, avec des bâtiments dont il se félicite lui-même de l’esthétique. Il avait donc une occasion unique de tirer un trait sur les errements du passé car le PLU arrivait à point nommé pour contrôler ces activités. Au lieu de capitaliser sur l’existant et maintenir une zone artisanale, il accorde alors d’emblée 2 permis de construire, un permis pour une carrosserie industrielle POIDS LOURDS un comble !! Et un autre permis à un importateur de marchandises de chine, approvisionné par camions de 44 Tonnes ! Aucune de ces activités n’a créée d’emploi. Il s’agit de transfert de Grasse, des gens essentiellement intéressé par du terrain bon marché et des taxes moindres, des taxes qui d’ailleurs vont à la CAPG.
 
A l’inverse du précédent projet de PLU qui interdisait TOUTES les installations classées, le PLU final adopté le 14 décembre 2017 n’interdit que les installations classées à autorisation. Il permet donc à TOUTES les autres installations classées de s’installer, qu’elles soient à enregistrement, ou à déclaration. La porte est grande ouverte ! La commune dit qu’une installation classée soumis à déclaration ou à enregistrement n’est pas nuisante, c’est se moquer du monde.

=> Voir le document qui liste les substances et activités liées aux installations classées soumis à déclaration sur ce site.

Cerise sur le gâteau, le nouveau PLU autorise le commerce de gros, gros consommateurs de Poids Lourds. Il est ou le passif ? si ce n’est qu’il est clairement en train de se constituer.
 
Enfin l’enquête publique met l’accent sur un projet d’alignement (comprenez d’élargissement) du chemin des Maures et des Adrets. Mr DELHOMEZ aura beau jeu de nous expliquer quand il aura installé des activités générant un trafic de poids lourds important, qu’il n’y a pas d’alternative que d’élargir ce chemin. Il expliquera alors que c’est pour le bénéfice des riverains ? Cet élargissement ce n’est pas une hypothèse c’est une certitude, car le chemin actuel n’est pas conforme au code de l’urbanisme. Il faudra donc tôt au tard l’élargir, sauf à ne mettre dans la zone que des activités compatibles avec les chemins d’accès. Mais c’est un peu tard !
 
  1. Mr DELHOMEZ dans son journal dit que nous avons distribué un tract mensonger. Que dit ce tract ? dont il dit que TOUT EST FAUX !
 
Le tract dit « La Zone d’activité s’industrialise ? » c’est vrai. Pour ne pas s’industrialiser il eut fallu qu’on interdise toutes les installations classées. C’était possible puisque dans le projet de PLU soumis au conseil municipal actuel le  5 Octobre 2016 par la municipalité actuelle, et donc dans le projet soumis à enquête publique, TOUTES les installations classées était interdites. Pourquoi avoir changé d’avis ? Pourquoi avoir supprimé la notion de nuisance qui figurait en Octobre ? Pour l’intérêt de qui ?
 
Le tract dit « Connaissez-vous les projets que la commune a pour la zone d’activités de Piccourenc ?  Des installations classées autorisées. » C’est vrai. A ce sujet, la commune dira que les installations classées soumises à déclaration ne peuvent pas être polluantes. Sinon elle serait à autorisation ! C’est faux. Ce sont les mêmes règles qui régissent les installations classées. Seule compte la quantité de substances dangereuses utilisées et l’activité considérée.

Le tract dit « Etes-vous au courant du projet d’élargissement du ch. Maures et Adrets ? Un chantier titanesque, des expropriations, des travaux sans fin. » C’est vrai. 
Ce projet d’élargissement (alignement) est mentionné 5 fois dans l’enquête publique. Je vous invite à lire les pages 44-45, 61, 68 et surtout les pages 78 et 79 de l’enquête publique dont un exemplaire est plus bas sur notre site. Mr DELHOMEZ a en outre demandé au Maire de Grasse, de prévoir dans son PLU des emplacements réservés pour élargir le ch. des Maures et Adrets, car ce chemin est commun aux 2 communes. Enfin l’avocat de la carrosserie industrielle, que nous avons attaqué en justice, fait clairement référence à ce projet d’alignement dans son mémoire de 2016. Voir le mémoire de l’avocat en pièces jointes.
 
Des travaux titanesque, des expropriations, c’est vrai. Les travaux seront à l’évidence très importants et impliqueront des expropriations, si ce projet d’alignement se réalise. Des travaux à la marge ne rendront pas ce chemin conforme aux règles d’urbanisme. La question est juste de savoir ce que fera la commune entre temps, quand le trafic de camion aura doublé ou triplé. Mr DELHOMEZ sait qu’il engage sa responsabilité pénale dans cette affaire donc il devra faire quelque chose. Ce jour là posez-vous la question de savoir pour le bénéfice de qui il entreprend des travaux.
 
Le tract dit « En comprenez-vous les implications à terme. Le développement anarchique des activités, des nuisances, un trafic considérable, la remise en cause de notre qualité de vie, et la perte de valeur de nos biens immobiliers. » C’est vrai. C’est pourquoi nous avons intitulé notre tract «  notre quartier en grand danger ».
 
C’est le devoir de notre association de dénoncer toute dérive de ce quartier. C’est l’objet de notre association. Libre à chacun de ne pas nous croire et de ne voir en notre association qu’une officine politique agissant en sous-marin de je ne sais quel parti politique. De gauche de préférence.
 
Le tract dit « Développement anarchique. » C’est vrai ! La commune dit qu’elle sera vigilante sur l’installation d’activités pouvant être nuisantes. Elle ne le pourra pas. Le PLU ne mettant pas d’obstacle à la présence d’installations classées, le panel d’activités qui pourront s’installer est considérable. La commune ne pourra pas s’opposer à une activité qui remplira ces critères. Voir la liste des installations classées. Vous pourrez y lire les nuisances.

Quant au trafic, c’est une évidence le trafic s’intensifie. Avec la promotion que la CAPG fait de ce site, ne soyons pas naïf. Le cout des travaux étant considérables, ils devront être fait par étapes. Donc mis en œuvre sur des années. Qui voudra acheter votre maison quand le quartier sera devenu dangereux et bruyant à cause des camions ?

TOUT EST VRAI MONSIEUR DELHOMEZ JE PERSISTE ET JE SIGNE 


Dominique PIOT Président de l'association "Défendons Piccourenc!"
 
 
 
Dominique Piot
Rédigé par Dominique Piot le Dimanche 25 Février 2018 à 14:58 | Commentaires (0)

Le coté "nuisances" des installations classées notamment des installations classées soumises à déclaration, faisant débat, nous avons décidé de publier un ensemble de documents qui définissent ce qu'est une installation classée à déclaration. Vous vous ferez vous même votre idée. Bonne lecture.


Dominique Piot
Rédigé par Dominique Piot le Samedi 24 Février 2018 à 16:48 | Commentaires (0)

Quand on vous dit qu'il faut s'inquiéter !
Tout se met en place pour faciliter le fonctionnement de la Zone aux dépends des riverains.


Cliquez pour lire la vidéo => https://www.youtube.com/watch?v=PUrVKlcgMAg


 
Dominique Piot
Rédigé par Dominique Piot le Samedi 24 Février 2018 à 15:20 | Commentaires (0)

l'actu

Samedi 10 Février 2018

L’Assemblée Générale de l'association « Défendons Piccourenc ! » se tiendra le Samedi 17 Février 2018 à 10H00 à la salle des Fêtes Place du Centenaire à Peymeinade.


Assemblée Générale 2018
Si vous êtes membre de l’association et à jour de cotisation, vous devez avoir reçu la convocation. L’Assemblée Générale ordinaire « Défendons Piccourenc ! »  se tiendra le Samedi 17 Février 2018 à 10H00 à la salle des Fêtes Place du Centenaire à Peymeinade. 

Résumé de l’ordre du jour : ( un agenda plus précis figure dans la convocation )

•             Introduction. Renouvellement du Conseil d’Administration.
•             Rapport financier 2017. Budget prévisionnel 2018.
•             Rapport d’activités :  Point des recours juridiques, Carrosserie, Expertise, PLU
•             Débat et vote des résolutions.
 
VOTRE PRESENCE A CETTE ASSEMBLEE N’A JAMAIS ETE AUSSI IMPORTANTE !

Si vous ne  pouvez pas y assister, merci de désigner une personne pour vous représenter au moyen du mandat figurant dans la convocation.

Compte tenu des circonstances, la présentation de nos activités sera inhabituellement courte, pour respecter notre mandat et les statuts de l’association. Nous souhaitons laisser l’essentiel du temps pour les questions et le débat.

Pas besoin de vous faire un dessin, notre quartier est en grand danger. Le PLU adopté le 14 décembre 2017 fait la part belle au développement de la zone d’activités de Picourenc au détriment des riverains. C’est un choix assumé et revendiqué publiquement dans l’intérêt général pour un développement économique créateur d’emplois et contre les intérêts particuliers. Les riverains sont prévenus, « ils ont achetés dans de bonnes conditions, ils connaissaient l’existence de cette zone d’activités «. C’est la position de la commune.

Pour faciliter cette activité économique, la commune va investir pour moderniser les infrastructures routières sur Picourenc. Le PLU est assoupli pour ne pas gêner l’implantation d’activités nouvelles et disons-le pour le bénéfice des entreprises implantées actuellement qui craignaient un PLU beaucoup plus restrictif.

Le trafic s’est déjà intensifié mais ce n’est rien comparé à ce qui s’annonce. Qu’en sera-il demain ? Quelle sera la réputation de notre quartier ? Faut-il attendre un accident pour intervenir ?

L’association a largement anticipé cette situation, et entrepris plusieurs recours devant le tribunal administratif, mais les actions en justice prennent du temps.

Devons-nous laisser faire et assister bras ballants face à une telle atteinte à notre qualité de vie et à notre patrimoine, pour lequel nous nous sommes tous endettés pendant des années.

Une mobilisation pleine et entière, une totale solidarité entre les différents quartiers est nécessaire.

Soyez nombreux à nous rejoindre. 

D'autres communications suivront.

Le Conseil d'administration de l'association.

consultez notre page facebook "Défendons Piccourenc!"
https://www.facebook.com/defendonspiccourenc06
Dominique Piot
Rédigé par Dominique Piot le Samedi 10 Février 2018 à 15:33 | Commentaires (0)
Rencontre CAPG, Commune de Peymeinade, Entreprises de la Zone d'Activités de Picourenc
Dominique Piot
Rédigé par Dominique Piot le Jeudi 8 Février 2018 à 15:18 | Commentaires (0)

Photos Piccourenc oct 2010