ARELACOR




Outre sa mission

psychopompe

-conducteur des âmes-

Hermès se voit aussi appelé

logios.




Hermès Logios




Logios, c'est une autre fonction

qui concerne ce dieu,

défini par ces épithètes

instruit, expert en arts, habile

dans les discours, éloquent,

rationnel, sage.





La famille de la noblesse romaine Ludovisi abritait dans sa riche demeure

quantité de copies grecques et romaines, dont ce fameux Hermès Logios.







Hermès Ludovisi vu par Prabal Gurung
Hermès Ludovisi vu par Prabal Gurung
Le créateur de mode népalais-américain Prabal Gurung

prête l'un des modèles de sa collection printemps-été 2019

New York au dieu Hermès.

Bernard Bouisset Samedi 29 Février 2020





La sensualité de la pose

pour le plan machiavélique....









L'historien grec Hérodote dévoile cet épisode qui s'est déroulé

dans le royaume du roi de Lydie Candaule.

Il voulait absolument que tout le monde voie la beauté de son épouse,

Nyssia et finit par convaincre l'officier de sa garde, Gygès, d'accepter

son offre sacrilège d'assister, dissimulé derrière un paravent,

au coucher de la reine.

Mais au moment où Gygès s'apprêtait à partir, la reine l'aperçut.

Elle fit semblant de ne rien voir, mais décida sur le champ de se

venger sur son mari de l'humiliation qu'il lui avait fait subir.




La vengeance dans les yeux


Jean Léon Gérôme

(1859)


La vengeance dans les yeux


Jacob Jordaens

(1670)




La suite...

Convoqué par la reine dès le lendemain, Gygès se voit proposer

l'alternative suivante : ou bien il tue le roi, héritera de son trône...

et de son épouse, ou bien il mourra.

"Car chez les Lydiens, comme chez presque tout le reste des nations

barbares, c'est un opprobre, même à un homme, de paraître nu."









Si de nombreux écrivains se sont emparé de cet épisode au fort

pouvoir érotique, Boccace, Brantôme, Fénelon, Théophile Gautier

Gide etc.; si il existe également une riche collection d’œuvres picturales

représentant ces trois personnages, on ne trouve que très peu de statues

représentant Nyssia.

La plus célèbre est celle de James Pradier (1790-1852),

au musée Fabre de Montpellier.


Difficile de croire que l’œuvre de Pradier ait fait l'unanimité à sa création....

Le critique de la Revue des Deux Mondes n'est guère enthousiasmé par le résultat :

"Il est fâcheux que ses formes n'aient pas toutes la perfection que

l'enthousiasme imprudent du roi Candaule pouvait faire supposer.


La Nyssia de M. Pradier a la taille svelte et légère, la mine coquette et

éveillée et l’œil lutin de nos filles de l'Occident.

L'artiste a négligé de donner à ses membres les contours

arrondis et le riche embonpoint, à ses traits la parfaite régularité,

à son œil la forme amygdaloïde, en un mot tous les attributs

caractéristiques de la beauté orientale.

Quelques négligences : le sein est pauvre et peu séduisant,

la triple ligne que représentent les muscles de l'abdomen tiraillés

par les bras relevés sur la tête est d'un effet qui peut être naturel

mais aussi fort déplaisant.

Quant à la chevelure de Nyssia qui tombe en arrière de ses épaules,

elle est plus longue que le manteau de roi.

(Revue des Deux Mondes, 1848, Tome 2, page 594)






L'avis de Baudelaire sur l'artiste est tout aussi mitigé,

même si il lui reconnaît quelques qualités...

« Ce qui prouve l'état pitoyable de la sculpture, c'est que M. Pradier

en est le roi. Au moins celui-ci sait faire de la chair, et il a des

délicatesses particulières du ciseau ; mais il ne possède ni l'imagination

nécessaire aux grandes compositions, ni l'imagination du dessin.

C'est un talent froid et académique. »

(Curiosités esthétiques Salon de 1846 (p. 87)




Muscles de l'abdomen et chevelure
Muscles de l'abdomen et chevelure




Nyssia continue sa toilette, dénoue son opulente chevelure, mais

son regard laisse supposer le plan machiavélique de sa vengeance...
La vengeance dans les yeux

Les photos de Nyssia du Musée Fabre sont de Mlle Chloé T.

Je la remercie pour le soin qu'elle a mis à répondre à ma demande !

Bernard Bouisset Samedi 15 Février 2020




L'hôpital Saint Anne

expose le travail

de l'artiste allemande

(1916 - 1970)






Plongée dans les années 50 dans le monde parisien de Max Ernst, Man Ray,

Henri Michaux, Unica Zürn invente un monde personnel avec ses dessins

à l'encre noire, rehaussés d'un peu de rouge et de rose.

"Ses dessins sont faits d'une multitude de petites formes, telles des

cellules vues au microscope, et d'une chevelure de petits traits qui

font songer à des nervures ou à des comètes observées au télescope."

(Le Monde, samedi 8 février, 2020, Philippe Dagen).

"Les lignes d'une extrême finesse tracent sur le papier des entrelacs, des guirlandes...

Son état psychique la conduit à l'hôpital Saint Anne, puis à l'hôpital

psychiatrique de La Rochelle.


Les formes naissent les unes des autres...

Chaque dessin peut être interprété de plusieurs manières et cache des formes

fantômes. A force de voir des figures cryptées se révéler par le dessin,

Zürn a fini par douter de la réalité de tout. La lucidité devient délire." (Le Monde, id.)

Jusqu'en son suicide en 1970, Unica Zürn effectuera plusieurs séjours dans de

tels établissements.






"Mais quelle épaisse nuit tout à coup m’environne ?

De quel côté sortir ? D’où vient que je frissonne ?

Quelle horreur me saisit ? Grâce au ciel, j’entrevoi.

Dieux ! quels ruisseaux de sang coulent autour de moi"

....

"Quels démons, quels serpents traîne-t-elle après soi ?

Hé bien ! filles d’enfer, vos mains sont-elles prêtes ?

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

À qui destinez-vous l’appareil qui vous suit ?

Venez-vous m’enlever dans l’éternelle nuit ?

Venez, à vos fureurs Oreste s’abandonne."

Racine, Andromaque, Acte V, scène 5






Parmi les nombreux héros frappés par la folie, (Ajax, Héraklès etc.),

l'un des plus connus est sans doute Oreste, frappé de cette "mania"

après avoir vengé son père en assassinant sa mère.

Après une longue errance, Apollon le délivrera de ce fardeau.

Zürn/Oreste, deux parcours différents qui les conduiront,

guidés par leurs troubles psychiques,

dans un monde inaccessible à notre raison.







Plus légère est cette "folie" du styliste américain, Jérémy Scott,

qui prête à l'un des deux personnages l'une de ses réalisations

Printemps-Eté, 2019, New York; Emporio Armani, Printemps-Eté,

2017, Paris habille l'autre personnage.

Oreste & Pylade sur fond Unica Zürn
Oreste & Pylade sur fond Unica Zürn

Bernard Bouisset Dimanche 9 Février 2020




Le directeur artistique

de la maison

Balmain

prêt l'une de ses créations

au dieu des Messagers.



Un Hermès balmainisé !




Hermès Logios au palais Altemps, Rome



Bernard Bouisset Mardi 3 Décembre 2019



Le dieu de la lumière

face à notre monde destructeur



Apollon nous éclaire dans un monde détruit par la main de l'homme
Apollon nous éclaire dans un monde détruit par la main de l'homme




Bernard Bouisset Mardi 26 Novembre 2019
1 2 3 4 5 » ... 34