ARELACOR



Le jeune athlète victorieux

ceint sa tête

de la couronne

d'où le nom de la statue

Diadudème




Le Diadudème illustre le canon de Polyclète (5ème S av J. C.) :

la hauteur totale équivaut à sept fois la hauteur de la tête,

cette dernière égale à la longueur du pied posé et la distance

entre les deux pointes des seins. Le torse s'inscrit dans un carré.







Le jeune athlète ceint sa tête du bandeau de la victoire
Le jeune athlète ceint sa tête du bandeau de la victoire

Bernard Bouisset Mercredi 25 Mars 2020
Aphrodite couverte d'or de Dior
Aphrodite couverte d'or de Dior

Bernard Bouisset Lundi 23 Mars 2020










"J'entre dans l'espace de la couleur

par le monochrome"








Le jeune artiste franco-suisse David Hominal

met en scène l'infini dans cet espace monochromatique,

suivant en cela les propos de Van Gogh :

" Il y a dans la peinture quelque chose d'infini,

dans la couleur des choses cachées d'harmonie".

L'infini... l'harmonie... la beauté, même si Platon

ne parvient pas à en définir les traits, ce buste

est peut être un moyen de les atteindre....









David Hominal, In Dubio Pro Reo, 2009, Galerie Kamel Mennour
David Hominal, In Dubio Pro Reo, 2009, Galerie Kamel Mennour

Infini, Harmonie....
Infini, Harmonie....

Bernard Bouisset Jeudi 19 Mars 2020







Délicate suavité des teintes,

monde voluptueux,

tel est l'univers du peintre américain



Will Cotton





Connu pour ses représentations sensuelles photo-réalistes

de femmes immergées dans des paysages de confiseries sucrées,

il réalisa dans cette atmosphère acidulée le clip de Katy Perry

«California Gurls».


Le compagnon de Dionysos sera l'échanson dans les Champs élyséens

de Ménades en apparence bien assagies...





Erotisme latent dans ce tableau Consuming Folly, 2010, Will Cotton
Erotisme latent dans ce tableau Consuming Folly, 2010, Will Cotton





Satyre verseur. Marbre à grain fin, copie romaine de la deuxième moitié du IIe siècle ap. J.-C. d'après un original grec du Ve siècle av. J.-C. ; la grappe de raisin est une restauration du XVIe siècle.






Bernard Bouisset Lundi 16 Mars 2020






Si le Satyre au repos est le type de statuaire

le plus sûrement attribuable à Praxitèle

avec la Cnidienne et l’Apollon Sauroctone,

le Satyre verseur fait de moins en moins

l’unanimité des chercheurs.








Les Satyres de Praxitèle


Il existe une trentaine de répliques de

ce type, bras droit levé haut au-dessus

de la tête, main gauche tenant

un récipient.

Copies homogènes, leur taille est

généralement inférieure à 1,5m,

dont l’original aurait été crée selon

les spécialistes, vers 370 par Praxitèle.


Satyre verseur avec rhyton
Satyre verseur avec rhyton






Ce compagnon de Dionysos se

reconnaît à ses oreilles pointues

et à la couronne de corymbes

qu’il porte au-dessus de la large

bandelette.

La bestialité de cet être est

estompée. Il est Jeune, imberbe,

nu, debout, la jambe gauche

porte le poids du corps.

Les bras écartés dévoilent

le torse de face, bassin

légèrement hanché,

la tête tournée et baissée

vers la main gauche.





La silhouette semble accompagner et suivre du regard le liquide versé.

C. Picard explique qu’à Eleusis on enseignait que, après leur mort,

les initiés rejoignaient les satyres et les Nymphes dans les prairies élyséennes.

Pour d’autres le geste est loin d’être rituel, le Satyre n’accomplit pas une libation

mais verse du vin. Le vase du haut est une oenochoé, moins évidente est

la nature de l’objet tenu dans la main gauche.



Satyre verseur avec oenochoé
Satyre verseur avec oenochoé

Réplique de Torre del Greco du type Satyre verseur.

1er S avant ou après J. C. d’après un original crée

dans le 2ème quart ou dans le dernier tiers du 4ème S. av J. C.

Trouvé à Torre del Greco (région de Naples) en 1797,

marbre, hauteur totale 1,63m, Musée archéologique, Palerme

L’authenticité du bras droit et de la main tenant

l’oenochoé n’est pas assurée.
















Les Satyres de Praxitèle
Otto Freundlich (1878-1943),

annonciateur d’un art

nouveau non figuratif.

A Munich, il rencontre des gens

alors inconnus, Kandinsky, Klee.

Des séjours en Italie, et quand

on est artiste on va à Paris

où il arrive en 1908.

C'est au Bateau Lavoir à

Montmartre qu'il s'installe,

atelier qui n’est pas

loin de celui d’un artiste qui

commence à être connu,

Pablo Picasso. Chez lui Otto Freundlich rencontrera Apollinaire, Derain, Braque etc.






Les Satyres de Praxitèle
Otto Freundlich est convaincu

que l’art doit se libérer par

l’abstraction.

Dans son travail, l’œil ne

reconnaît aucune forme

humaine, et si le chromatisme

rappelle le cubisme de

Braque ou Picasso,

il s’en différencie en

s’affranchissant de toute

imitation de la réalité

pour atteindre une

dimension spirituelle,

(cf le traité de Kandinsky

Du spirituel dans l’art -1910). Pouvoir des suggestions des formes colorées,

quadrillage irrégulier de quadrilatères inégaux, une inspiration puisée

dans le vitrail.







Les Satyres de Praxitèle
La reconnaissance interviendra

sur le tard : ce n’est qu’à 60 ans

que les collections nationales

acquirent l’une de ses œuvres…

sur l’insistance de ses amis,

Picasso, Kandinsky, Ernst,

Léger, Braque etc.

A ces malheurs financiers

s’ajouta plus grave la haine

que lui voua le lllème Reich.

Pour les nazis, cet artiste

révolutionnaire était

le coupable idéal.

L'œuvre de cet artiste engagé fut largement détruite par les nazis

qui la dénonçaient comme le symbole de l'« art dégénéré »

que représentait à leurs yeux l'art moderne.

Réfugié dans les Pyrénées orientales, dénoncé par un

habitant, il est arrêté, déporté et sera assassiné le jour de

son arrivée le 9 mars 1943,au camp d’extermination de Sobibo.

Le Musée de Montmartre rend hommage à Otto Freundlich,

pionnier de l’abstraction jusqu’au 6 septembre 2020.

(Philippe Dagen, Le Monde, 10 mars 2020)


















Les Satyres de Praxitèle
La 33ème TEFAF de Maastricht

(The European Fine Art Fair),

la foire d’art néerlandaise

qui rassemble les plus grandes galeries

du monde présente le Cercle de branches

en bronze doré Ugo Rondinone,

Galerie Kamel Mennour (Paris)

(Harry Bellet Le Monde 10 mars 2020)


















Satyre verseur avec toile d'Otto Freundlich accompagné de l'oeuvre d'Ugo Rondinone
Satyre verseur avec toile d'Otto Freundlich accompagné de l'oeuvre d'Ugo Rondinone















Bernard Bouisset Vendredi 13 Mars 2020
1 2 3 4 5 » ... 34