Comment arrêter de vous plaindre et de râler ?





Lundi 11 Décembre 2017


« Ras-le-bol », « Y’en a marre », « C’est toujours pareil », « Ça tombe toujours sur moi », « Personne ne m’aime », « Je suis nulle », « C’était mieux avant », « Ah, si seulement j’avais plus d’argent, je pourrais faire des tas de trucs », « On vit dans un pays de merde », « Je suis entourée de cons »…





Comment arrêter de vous plaindre ?
Comment arrêter de vous plaindre ?

Voilà !
 
Avez-vous l’habitude d’entendre ce genre de phrases ? Prononcez-vous, vous-même, ces paroles ?
 
Etes-vous un râleur invétéré ? Passez-vous votre temps à vous plaindre de la moindre petite chose ? Etes-vous victime du syndrome Calimero ?
 
Bon, je sais, tout le monde est plus ou moins râleur… Mais, il y en a qui le sont plus que d’autres !
 
Moi-même, j’étais une râleuse compulsive. Je ne dis pas que je ne le suis plus jamais, mais j’ai largement mis de l’eau dans mon vin. Je me suis rendu compte que cela ne servait à rien et, surtout, que cela gâchait ma vie.
 
A la longue, votre entourage en a assez et vous finissez par vous retrouver tout seul, dans votre coin, à ruminer ! 
 

Pourquoi tant de plaintes ?


Tout simplement parce que vous êtes insatisfait de votre situation. Vous avez toujours envie de plus et, comme vous ne l’obtenez pas, vous râlez et vous vous plaignez de votre vie. Tout le monde en prend pour son grade.
 
Vous êtes frustré, malheureux et vous rejetez votre mal-être sur les autres en vociférant pour un oui ou pour un non. Bien entendu, ce sont les autres qui sont l’objet de votre courroux : si votre vie est médiocre, c’est de la faute des autres !
 
Se plaindre est aussi une façon de ne pas se prendre en main et de ne pas vouloir devenir adulte. C’est vrai, c’est bien pratique de dire que tout est la faute des autres. Cela vous évite de vous bouger pour faire en sorte que les choses changent.
 
Vous pouvez également vous plaindre parce que vous en voulez à la terre entière pour une chose qui vous arrive. Si vous êtes gravement malade, vous aurez tendance à vous plaindre, car vous considérerez votre état comme une injustice.
 
Bien sûr, la plainte est une façon d’exprimer une véritable souffrance. Toutefois, en râlant, vous ne dites pas ce dont vous souffrez au plus profond de vous-même. Vous vous contentez de râler pour des broutilles.   
 
La plainte est aussi une manière d’attirer l’attention. Vous n’avez trouvé que ce moyen pour vous faire entendre. Vous pensez que les autres prendront en compte votre souffrance. Mais, comme vous râlez tout le temps, ils finiront par ne plus vous écouter. Et, vous continuerez à ronchonner davantage…
 
Pour certains, râler est un mode de communication. C’est une façon d’engager la conversation. Bien souvent, en râlant, vous allez « inviter » les autres à râler avec vous.
 
Enfin, râler est une façon d’évacuer la pression. Cela peut marcher sauf quand cela devient systématique. Vous finissez par râler par habitude et cela n’aura plus aucun effet sur votre stress.
 
Comme vous le voyez, il existe des tas de raisons qui vous poussent à râler. Cela ne signifie pas pour autant que se plaindre sans arrêt soit profitable. Bien au contraire, râler est néfaste.

Pourquoi se plaindre sans arrêt est néfaste ?


La plainte ponctuelle peut être un moyen d’attirer l’attention sur une situation qui vous fait souffrir. Les personnes à l’origine de votre mal-être pourront changer d’attitude.
 
Mais, se plaindre à tout bout de champ est inefficace. Vous n’arrivez jamais à faire passer votre message en proférant des jérémiades à longueur de temps.
 
Pensez-vous qu’un râleur compulsif soit écouté ? Non, évidemment. L’entourage finit par se lasser et par ne plus rien entendre. Au fil du temps, vous finissez par rester seul dans votre coin à ronchonner.
 
Vos plaintes ne sont pas toujours entendues. On peut même se moquer de vous, ce qui va renforcer votre souffrance.
 
Certains râleurs se complaisent dans la plainte. C’est une façon pour eux d’exister et de passer pour une victime. Cela marche auprès de certaines personnes. Mais, elles aussi finiront par vous lâcher, par lassitude.
 
Or, se poser en victime ne sert à rien et ne vous fait pas avancer dans la vie.
 
Se plaindre fait aussi perdre du temps ! Les minutes que vous perdez à râler peuvent servir à faire des tas de choses intéressantes.
 
Râler sans arrêt rend malheureux. Vos journées sont gâchées. Et, à la fin de la journée, vous avez l’impression de subir votre vie.
 
Enfin, se plaindre entretient la souffrance. C’est un cercle vicieux : plus vous vous plaignez, plus cela vous rend malheureux et plus vous vous plaignez, et ainsi de suite…
 
Fort heureusement, il existe des solutions pour arrêter de se plaindre.

Comment arrêter de vous plaindre ?

 
  • Prenez conscience que vous râlez
 
C’est la première chose à faire ! Parfois, vous ne vous rendez même pas compte que vous êtes un râleur compulsif. C’est tellement devenu une habitude, une routine. Observez-vous ou demandez à votre entourage s’il pense que vous râlez beaucoup. Normalement, il a déjà dû vous le signaler.
 
  • Analysez les raisons de vos plaintes
 
Il se cache toujours une souffrance plus grande derrière une simple râlerie. Si vous râlez en arrivant au travail, c’est peut-être dû au fait que vous n’aimez plus ce travail ou que vous ne supportez plus vos collègues. Si vous râlez à la maison quand vous devez faire à manger, c’est peut-être dû au fait que vous avez envie que votre conjoint vous donne un coup de main de temps en temps…
 
  • Apprenez à dire non
 
Eh oui, en faisant des choses que vous n’aviez pas vraiment envie de faire, vous n’êtes pas satisfaite et vous râlez !
 
Donc, si vous voulez arrêter de vous plaindre, essayez d’exercer, en majorité, les activités qui vous plaisent vraiment.
 
Si c’est vraiment impossible - il faut bien gagner sa vie -, prévoyez dans votre journée des activités que vous aimez vraiment faire pour compenser.
 
  • Travaillez votre confiance en vous
 
Cela vous aidera à prendre votre vie en main et à avancer dans la direction que vous souhaitez. Apprenez à vous connaître et à repérer tout votre potentiel.
 
Vous accomplirez de grandes choses, vous trouverez le travail de vos rêves, vous gagnerez de l’argent, vous construirez, peu à peu, la vie dont vous rêvez et… vous n’aurez plus aucune raison de vous plaindre !
 
Pour retrouver confiance en vous, vous pouvez vous faire aider par un psychologue (si votre état le nécessite) ou vous tourner vers l’art-thérapie, la sophrologie, etc.
 
  • Apprenez à vous confier
 
Dans la majorité des cas, vous vous plaignez parce que vous ne vous sentez pas bien et, surtout, parce que vous ne savez pas comment exprimer vos sentiments.
 
C’est vrai, il est plus facile de râler dans le vide plutôt que d’aller voir la personne qui vous déplaît et de lui dire en face ce que vous pensez d’elle ! Si votre patron vous mène la vie dure, vous préférez vous en plaindre à votre conjoint plutôt que d’aller dans son bureau.
 
Vous savez, il existe des moyens de dire les choses avec diplomatie et sans forcément proférer des insultes.
 
  • Apprenez à mieux vous exprimer
 
Au lieu de dire « J’en ai marre », expliquez pourquoi vous en avez assez de manière précise. Cela permettra à votre entourage de vous aider plus facilement.
 
Mettre des mots sur vos maux vous évitera de tout dramatiser. En vous exprimant, vous vous rendrez compte que vous aviez fait une montagne d’un petit rien.
 
  • Positivez
 
Tout n’est pas noir dans la vie. Acceptez la situation telle qu’elle est. Si quelque chose vous énerve, prenez-le à la légère. S’il n’y a plus de papiers toilette, allez en chercher. Si le distributeur de billets est en panne, déplacez-vous dans un autre. Vous êtes prise dans un embouteillage, lisez, écoutez de la musique ou des podcasts.
 
A quoi cela vous servirait-il de râler dans ce cas ? A vous énerver encore plus, à stresser, bref, à vous rendre la vie impossible.
 
Au lieu de râler et de vous plaindre sur tout, parlez des choses bien qui vous arrivent. Vous verrez, vous vous sentirez mieux.
 
Vous pensez que votre vie est tellement médiocre que vous n’allez rien trouver de positif à dire ?
 
Réfléchissez bien… Il y a forcément une chose de bien qui vous est arrivée dans la journée ! Un sourire, une conversation, un coup de fil, un repas, une image, une odeur…Vous êtes en vie, c’est déjà une chose positive dans votre journée, non ?
 
Parlez de ce qui marche plutôt que de ce qui ne marche pas.
 
  • Vivez pleinement le moment présent
 
Ne vous focalisez pas sur le passé. S’il vous est arrivé quelque chose de grave dans votre enfance, si vous rejetez la faute sur vos parents, arrêtez immédiatement. Il est impossible de changer le passé !
 
Ici et maintenant, il existe des millions de choses qui peuvent vous rendre heureuse. Ne vous plaignez pas sans arrêt de ce qui vous est arrivé avant, célébrez tous les événements positifs qui vous arrivent maintenant. Là, vous avez le pouvoir sur ces choses !
 
  • Demandez de l’aide à votre entourage
 
Trouvez dans votre entourage, plus ou moins proche, une personne à qui vous pourrez confier vos sentiments. Vous en serez libéré, vous serez soulagé et votre entourage pourra vous aider.
 
  • Agissez au lieu de râler
 
Pour éviter qu’une situation vous fasse râler, faites en sorte de ne pas la vivre. Si une chose vous énerve, changez-la.
 
Lancez-vous des défis. Vous pouvez, par exemple, décider de ne plus râler.  
 
Au lieu de râler pour de petits riens, relativisez. Il existe toujours des solutions à vos problèmes.
 
Arrêtez de subir votre vie. Vous aurez moins de motifs de râler.
 
C’est loin d’être facile, mais c’est le meilleur moyen de reprendre votre vie en main et d’être pleinement heureuse.



Maintenant que vous savez que râler peut nuire à votre vie, qu’attendez-vous pour arrêter ? N’est-il pas mieux de choisir le bonheur plutôt que la tristesse ?
 
Libérez-vous de vos râleries. Vivez pleinement votre vie. Faites en sorte qu’elle soit la plus belle possible. Elle passe tellement vite qu’il est bête de gâcher du temps à râler sans arrêt !

Pour aller plus loin...

Voici un livre qui pourra vous aider à arrêter de vous plaindre :

- 21 jours sans se plaindre  de Will Bowen
 


 


ISABELLE BRUNET




ISABELLE BRUNET

Nouveau commentaire :

Bien dans sa Tête | Bien dans son Corps | Bien dans son Environnement | Bien dans son Travail | Divers | Les Grands Personnages | Contes, légendes, histoires inspirantes






Recherche

Recevez votre guide Le temps, votre allié pour la vie

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.


pub





 CopyrightFrance.com

http://www.wikio.fr