Au travail, subissez-vous une overdose de mails ?





Mercredi 16 Juin 2010


Attention, un excès de mails peut nuire gravement à votre productivité





Au travail, subissez-vous une overdose de mails ?
Faites-vous partie de ces employés qui reçoivent un grand nombre de mails chaque jour ? Dès votre arrivée au bureau, êtes-vous submergé par des tonnes de messages ? Votre messagerie déborde-t-elle de partout ? Votre journée de travail est-elle sans arrêt interrompue par les annonces d’arrivée de mails dans votre messagerie ?
Si c’est le cas, vous n’êtes pas le seul. Maintenant, la communication se passe essentiellement par mails dans les entreprises. Les salariés, au lieu de se déplacer, s’envoient des messages pour convenir d’une réunion, pour discuter d’un problème, pour transmettre des informations, pour s’envoyer des messages amicaux, des pièces jointes amusantes, etc.

Tout cela ne serait pas gênant si cela n’avait pas deux inconvénients majeurs : la perte de temps et le manque de communication.

Une perte de temps.

Avez-vous calculé le temps que vous consacrez à la lecture de tous vos mails, aux réponses envoyés en retour ?
Je suis certaine que vous seriez surpris de le connaître. La plupart pense que cela ne prend que 5 à 10 minutes. Mais, la réalité est tout autre. Cela peut facilement aller jusqu’à 30 ou même 45 minutes. En plus, l’arrivée intempestive et continuelle de mails stoppe votre travail. Or, il n’y a rien de pire que d’être interrompu en pleine concentration. Après, il faut reprendre le fil et souvent cela prend quelques minutes pour se remettre dans le bain.

Un manque de communication

Aussi bizarre que cela puisse paraître, il s’avère que l’overdose de messageries tue la communication. Communiquer par mail n’est pas une vraie conversation. C’est un échange artificiel où le regard, les gestes, l’intonation, les émotions ne passent pas. Pour qu’un échange soit complet et réel, ces différents éléments sont indispensables. Je prends un exemple : dire « Je t’aime » par mail n’a pas la même saveur que s’il est dit de vive voix. L’émotion est totalement différente. En outre, quand vous fixez un rendez-vous par mail, vous devez attendre la réponse au prochain retour de mail, alors que de vive voix, vous seriez fixé de suite.

L’overdose de mails empoisonne l’entreprise

Depuis quelques temps, des études sont menées pour analyser l’overdose de mails dans l’entreprise. C’est devenu un véritable problème au travail. Les Suisses et les Américains, entre autres, se sont penchés sur ce problème. Ils ont constaté que les salariés pourraient économiser un mois de travail par an s’ils utilisaient mieux leur messagerie. Les Américains ont même décrété « le vendredi sans mails ». Pendant une journée, les salariés font grève de messagerie.

Cette dernière méthode a le mérite de montrer aux salariés qu’ils peuvent communiquer autrement que par mails. Rappelez-vous, comment faisions-nous avant l’arrivée d’Internet ? On n’hésitait pas à aller voir son collègue pour lui donner une info ou pour parler d’un problème. C’est tout bête mais, à l’heure actuelle, on a vraiment l’impression que cela fait partie de la préhistoire !

Comment se sevrer de l’overdose de mails ?

Face à l’ampleur du problème, des coachs sont apparus pour apprendre aux salariés à bien utiliser leur messagerie. L’idée n’est pas de supprimer totalement l’échange des mails dans l’entreprise, mais de le rationaliser et de ne le pratiquer qu’en cas de stricte nécessité. Quand vous regarder votre boite mail, combien de messages sont-ils vraiment utiles ? Combien ne sont-ils que des parasites, justes bons à vous faire perdre du temps ? Je suis certaine qu’il y en a plus de 80 % !

Si vous aussi, vous êtes victime d’un surdosage de mails, agissez. Réapprenez à communiquer, comme cela se faisait avant. Faites le tri dans vos mails, en les classant, (en mettant en premier ceux reçus de Katisa Editions, évidemment !). Créez des dossiers (par exemple : urgent – à garder – à lire – etc.) Demandez à ceux qui vous envoient des mails de soigner leur objet : en un coup d’œil, vous verrez si c’est prioritaire ou non. Faites de même également. Fermez votre messagerie quand vous travaillez. Regardez vos mails, régulièrement, quand vous le décidez et ne soyez plus interrompu sans arrêt. Si un problème important se pose, préférez la discussion en face à face plutôt que par échange de mails. Cela permettra de le régler plus rapidement. Evitez d’envoyer des mails à tout bout de champ, pour un oui ou pour un non.


L’utilisation de la messagerie n’est pas à bannir dans la mesure où elle peut rendre de grands services. Mais, attention de bien l’utiliser car elle peut produire plus de mal que de bien. Réfléchissez bien vous-même avant d’envoyer un mail et vous verrez que, au final, vous finirez par en envoyer moins, ce qui sera votre contribution à la lutte contre l’overdose de mails.

Première publication sur notre ancien site le Samedi 8 novembre 2008, modifié ce jour.





Brunet Isabelle et Gawelik Katy





Nouveau commentaire :

Bien dans sa Tête | Bien dans son Corps | Bien dans son Environnement | Bien dans son Travail | Divers | Les Grands Personnages | Contes, légendes, histoires inspirantes






Recherche

Recevez votre guide Le temps, votre allié pour la vie

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.


pub

Les News

Comment survivre facilement à une crise ?

05/03/2019 - ISABELLE BRUNET




 CopyrightFrance.com

http://www.wikio.fr