Comment réussir votre changement de vie professionnelle en 6 étapes ? (Partie 2 - Etape 4 à 6)





Dimanche 7 Février 2016


« Choisissez un travail que vous aimez, et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie », Confucius





4) Fixez-vous des objectifs

Fixez-vous des objectifs
Fixez-vous des objectifs
Retrouvez la première partie ici : Comment réussir votre changement de vie professionnelle  en 6 étapes ? (Partie 1 - Etape 1 à 3)


Ne foncez pas tête baissée. La précipitation n’a jamais rien amené de bon. Établissez un plan d’action précis sur la façon de quitter votre poste actuel et sur la façon d’aborder la suite. Vous devez tout prévoir dans les moindres détails. Bien entendu, vous risquez de rencontrer des impondérables sur votre chemin. Mais, il vous suffira certainement de faire un petit détour pour reprendre la bonne route.
 
Fixez-vous des objectifs SMART (« intelligent » en anglais). Votre objectif doit être Spécifique (clair et précis), Mesurable (vous devez voir s’il est atteint ou non), Ambitieux (challenge à atteindre), Réaliste (atteignable par vous) et Temporel (défini dans le temps). Faites en sorte d’être la plus précise possible. Tous les paramètres du changement doivent être identifiés et notés. N’oubliez rien.
 
Ne vous fixez pas des objectifs trop grands au départ. Allez-y pas à pas, en utilisant la méthode Kaizen, qui consiste à vous fixer de petits objectifs, facilement atteignables, qui, mis bout à bout, vous feront avancer sans stress. Et, finalement, de jour en jour, petits objectifs après petits objectifs, pour parviendrez à votre fin. Vous ne perdrez pas votre motivation, car vous réussirez un petit quelque chose régulièrement.
 
D’abord, vous devez savoir exactement comment vous allez exercer votre nouvelle profession. Peut-être que vous allez devoir suivre une formation ou reprendre des études ou valider vos acquis professionnels. Entamez les démarches et inscrivez-vous (si nécessaire). Ensuite, suivant le changement envisagé, peut-être que vous allez avoir besoin d’un financement. Dans ce cas-là, voyez si vous disposez de l’argent nécessaire ou renseignez-vous pour un prêt (dans ce cas-là, n’oubliez que cela va impacter votre famille !). Peut-être que vous allez devoir déménager ou changer de région. Peut-être que vous allez devoir élaborer un Business Plan, si vous désirez créer une entreprise.
 
Pour vous aider dans la création d’une entreprise, de nombreuses aides existent. Vous pouvez faire appel à des couveuses d’entreprises, des coopératives, etc. qui vous permettent de tester votre entreprise et qui vous aident à monter un Business plan. L’Apec (pour les cadres), le CEP (Conseil en Evolution Professionnelle), etc. peuvent vous aider dans vos démarches et à vous former. Certaines associations de chefs d’entreprise vous donneront des conseils. Vous pouvez vous adresser également à des cabinets spécialisés ou à des coachs. Moyennant finance, ils vous accompagneront du début à la fin. Si vous vous sentez seule et que vous manquez un peu de confiance en vous, c’est une bonne solution.
 
Si vous le pouvez, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre famille ou à vos amis. S’ils voient que vous êtes super motivé, ils n’hésiteront à vous suivre dans l’aventure. Ne négligez pas votre réseau de relations ou vos réseaux sociaux pour faire connaître votre projet. Vous y trouverez peut-être quelqu’un qui pourra vous aider.
 
Pour le financement, pensez aussi au Crowdfunding, le financement participatif très à la mode en ce moment. Des internautes vous donneront de l’argent pour financer votre projet en échange d’un petit cadeau (plus ou moins important) quand le projet sera réalisé. Pour que cela marche, faites en sorte de vous démarquer.
 
Si vous n’avez besoin que d’une formation, vous pouvez vous adresser à divers organismes, comme l’Afpa. Tournez-vous vers le CEP : il existe depuis cette année. C’est un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé proposé à tout salarié souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle et, s’il y a lieu, élaborer et formaliser un projet d’évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d’activité...) . Il y a aussi le CIF : le Congé Individuel de Formation. C’est un congé qui permet au salarié de s’absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Si vous désirez changer de région, en allant vous installer à la campagne, par exemple, visitez d’abord la région pendant quelques jours avant de vous décider. Puis, consultez des organismes ou des conseils généraux ou des mairies qui peuvent vous y aider.
 
Pensez aussi au congé sabbatique. Il permet aux salariés remplissant des conditions précises d’ancienneté et d’activité de suspendre leur contrat de travail afin de réaliser un projet personnel. La durée du congé est comprise entre 6 et 11 mois. À l’issue de son congé sabbatique, le salarié doit retrouver son précédent emploi ou un emploi similaire assorti d’une rémunération au moins équivalente.
 
Ce dernier limite les risques et vous offre une porte de sortie, en cas d’échec.

5) Prévoyez une porte de sortie

Prévoyez une porte de sortie
Prévoyez une porte de sortie

Cette porte de sortie est primordiale. Dans vos objectifs, vous devez prévoir, dans la mesure du possible, un moyen de faire machine arrière. Il se peut que vous échouiez dans votre projet, malgré vos efforts. Dès le départ, ne soyez pas trop enthousiaste et gardez la tête froide. Par exemple, à moins que vous soyez sûr de vous à 200 %, ne mettez pas tout votre argent dans votre projet, ne vendez pas votre maison (un toit, c’est important...).
 
Si c’est possible, pendant un certain temps, gardez votre emploi actuel. Certes, vous devrez assumer des journées à rallonge, mais au moins, vous aurez un salaire assuré à la fin du mois. Peut-être que votre patron vous offrira un mi-temps... Si c’est impossible, essayez de trouver un petit job d’appoint, alimentaire. 
 
Ceci ne démontre pas une faiblesse de caractère ou une frilosité exagérée. Non, cela montre simplement que vous êtes réaliste, intelligent et prévoyant. Cela ne vous empêchera nullement de vous démener et de tout faire pour atteindre vos objectifs. D’ailleurs, si vous avez prévu, dès le départ, une solution de repli, vous avancerez l’esprit plus libre et la crainte de l’échec sera atténuée.
 
Dans tous les cas, soyez patient et persévérant.
 

6) Soyez patient et persévérant

Soyez patient et persévérant
Soyez patient et persévérant

Les débuts seront peut-être difficiles. Le changement n’est pas toujours facile. Certes, vous vous serez bien préparé, mais il vous faudra un temps d’adaptation et de mise en route. Après toutes les étapes que vous avez passées précédemment, vous êtes sûr de vous !
 
Donc, ne doutez plus, avancez et foncez. Saisissez toutes les opportunités qui se présentent. Soyez toujours souriant et parlez de votre projet dès que vous le pouvez. C’est un bon moyen d’avancer dans la mesure où si vous en avez parlé autour de vous, vous êtes forcé d’avancer pour ne pas passer pour un looser.
 
Félicitez-vous à chacun de vos petits succès (par une récompense quelconque). Soyez fier de vous.
 
À moins d’avoir un impératif précis, vous n’êtes pas obligé de vous précipiter. Soyez patient. Vous connaîtrez peut-être quelques freins. Ce n’est pas grave, gardez toujours en tête votre objectif.
 
Si, malgré tous vos efforts, vous connaissez un échec, ce qui est peu probable à partir du moment où vous avez élaboré précisément votre plan d’action, ne vous effondrez pas. La pilule sera difficile à avaler au début. Mais, apprenez de votre échec. Analysez-le et voyez ce qui n’a pas marché. Si vous retentez votre chance plus tard, vous ne commettrez plus les mêmes erreurs.
 
Dans tous les cas, n’ayez aucun regret, d’autant plus que vous avez prévu une porte de sortie. Le fait d’avoir effectué toutes ces démarches pour changer de vie professionnelle démontre que vous êtes un battant. Certes, vous n’êtes pas parvenu à vos fins cette fois-ci, mais la prochaine fois, vous prendrez votre revanche.
 
De toute façon, si vous êtes bien préparé, vous avez de grandes chances de réussir !
 


Alors, si votre vie ne vous convient plus, si vous vous sentez à l’étroit dans votre travail, arrêtez de subir votre vie.
 
Décidez une bonne fois pour toutes de changer et mettez tout en œuvre pour vivre enfin la vie dont vous rêvez !
 


Pour aller plus loin...

 
..........



ISABELLE BRUNET




ISABELLE BRUNET

Nouveau commentaire :

Bien dans sa Tête | Bien dans son Corps | Bien dans son Environnement | Bien dans son Travail | Divers | Les Grands Personnages | Contes, légendes, histoires inspirantes






Recherche

Recevez votre guide Le temps, votre allié pour la vie

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.


pub

Les News

Comment survivre facilement à une crise ?

05/03/2019 - ISABELLE BRUNET

Comment prendre son temps ?

29/01/2019 - ISABELLE BRUNET




 CopyrightFrance.com

http://www.wikio.fr