Paris et ses immeubles Haussmann
Paris et ses immeubles Haussmann

- les immeubles haussmanniens construits à Paris entre 1850 et 1920 -


Photos par rue
Photos sur Google+. Il est conseillé de cliquer sur "Diaporama", puis sur "Visionner".

Photos thématiques
Photos sur Google+. Il est conseillé de cliquer sur "Diaporama", puis sur "Visionner".



Les réseaux



Voies nouvelles à Paris sous le Second Empire (histoire de la France urbaine)
Voies nouvelles à Paris sous le Second Empire (histoire de la France urbaine)

La transformation de Paris sous la direction d'Haussmann s'effectue par étapes faisant de la capitale un gigantesque chantier pendant des décennies.


le premier réseau (1852-1859)


Egalement appelé "la croisée de Paris", le premier réseau a été commencé par le préfet BERGER. Son successeur, le baron HAUSSMANN va le mener à son terme.
L'idée de ce premier réseau est de réaliser deux voies qui se croisent à angle droit, l'une nord-sud (rue Saint-Michel, boulevard de Strasbourg et boulevard Sébastopol), l'autre est-ouest (rue de Rivoli et rue Saint-Antoine).
Ce projet, qui date de la révolution française, est finalisé sous le second Empire et constitue l'armature de la transformation de Paris.
Environ 9,5 kilomètres de voies ont été créés dans ce premier réseau.

Les réalisations principales en sont :
• le boulevard de Strasbourg, le boulevard de Sébastopol, le Pont-au-Change, le boulevard du Palais et le boulevard Saint-Michel, jusqu'à l'Observatoire,
• le prolongement de la rue de Rivoli vers l'est au-delà du Louvre et élargissement de la rue Saint-Antoine
• le boulevard Saint-Germain et le pont de Sully
• les boulevards de Port-Royal et Saint-Marcel
• rue de Rennes et rue Monge, rue Gay-Lussac et rue Claude Bernard. Elargissement de la rue Soufflot
• l'actuelle avenue Foch


le deuxième réseau (1859-1867)


Le deuxième réseau comprend, entre autres et sur environ 26 kilomètres, les travaux suivants :

sur la rive droite :
- l'ouverture de l'actuelle Place de la République et le percement de l'actuel boulevard Voltaire, du boulevard Magenta et de la rue Turbigo,
- la place de l'Europe et le désenclavement de la gare Saint-Lazare,
- le boulevard Malesherbes
- le quartier Monceau, en partie sur l'ancien parc Monceau
- l'aménagement de la Place de l'Etoile et des avenues aux alentours
- l'avenue Daumesnil jusqu'au bois de Boulogne et transformation de celui-ci
- arasement de la colline de Chaillot; percement de l'actuelle avenue Georges V, de l'actuelle avenue du Président Wilson, des rues François 1er, Pierre Charon, Marbeuf et de Marignan

sur la rive gauche :
- construction des avenues Bosquet et Rapp
- prolongation de l'avenue de la Tour Maubourg
- création des boulevards Saint-Marcel et Port-Royal
- le boulevard Arago
- ouverture du Boulevard Raspail
- modification des accès de la Montagne Sainte-Geneviève
- profonde modification de la Cité, l'un des quartiers les plus sordides de Paris



le troisième réseau (1869-1925)


Le troisième réseau (28 kilomètres), décidé en 1867 causa sans doute la chute d'Haussmann, tant les parisiens étaient las de plus de 15 ans de travaux.
L'opposition, qui avait combattu ce projet pour faire tomber le Second Empire, le reprit à son compte et la Troisième République réalisa la plupart des projets prévus et termina les travaux commencés sous Haussmann (le premier préfet de la Seine de la Troisième République est Alphand, ancien responsable du service des Promenades et Plantations d'Haussmann):

sur la rive droite :
- le réaménagement des Champs-Élysées
- aménagement de la Place du Château d'Eau et création de l'avenue des Amandiers et le prolongement de l'avenue Parmentier,
- achèvement de la place du Trône et ouverture des avenues Philippe-Auguste, Taillebourg et de Bouvines,
- prolongement de la rue Caulaincourt
- percement de la rue de Châteaudun en liaison entre la gare Saint-Lazare et les gares du Nord et de l'Est
- prolongement de la rue Lafayette et de la rue de Maubeuge
- construction de l'Opéra (inauguré en 1875)
- achèvement de l'avenue de l'Opéra (1877)
- achèvement du boulevard Henri IV (1879)
- achèvement de l'avenue de la République (1889)
- achèvement du boulevard Raspail (1907)
- prolongement du boulevard Haussmann à partir de la place Saint-Augustin (1927)
- reliant ainsi le nouveau quartier de l'Opéra à celui de l'Etoile
- création de la place du Trocadéro
-création de la place Victor Hugo avec les percements des avenues Malakoff et Bugeaud et des rues Boissière et Copernic
- achèvement du Rond-Point des Champs-Elysées, avec percement de l'actuelle avenue Franklin-Roosevelt et de la rue La Boétie

sur la rive gauche :
- percement du boulevard Saint-Germain (projet personnel d'HAUSSMANN) du pont de la Concorde à la rue du Bac (1877), de la rue des Saints-Pères et de la rue de Rennes
- prolongement de la rue de la Glacière et aménagements de la place Monge
Les procédés d'amélioration de la voirie : l'alignement, l'élargissement et la percée des voies


opcc / haussmann