Rencontres

| VALERIE ARBOIREAU, DIX ANS D'INSOLENCE ECLAIREE

Par Barbara Poirette

Touche à tout hétéroclite, Valérie Arboireau incarne le choc des codes décoratifs. Elle a l'impertinence créative de ceux qui osent détourner les classiques de leur grandiloquence et de leur excès de noblesse. Des touches de punk, de pop, de kitch, des tonalités de bonbonnière réaniment les lustres à pampilles de cristal tandis que les carrés de soie se désembourgeoisent et gagnent les abat-jour… florilège !



| VALERIE ARBOIREAU, DIX ANS D'INSOLENCE ECLAIREE

Avant-gardiste d'une haute couture d'intérieur, Merry Crystal prend pignon sur la décoration il y a dix ans, tandis que les lustres à pampilles de cristal, démodés, sont condamnés à l'oubli et à la poussière des greniers. Valérie Arboireau les débarrasse de leur image surannée et du poids de leur classicisme pour les faire renaître à l'envie sur le mode design. Elle les agrémente de couleurs gaies, hardies, audacieuses ou tapageuses, dans une vivifiante insolence. Rouge opéra, rose Barbie, vert pomme… donnent aux pampilles un éclat d'inattendu et le charme opère. Si à l'heure du grand siècle revisité façon vinyle l'idée a perdu de sa rébellion, elle précédait la vague des créations décalées à tendance récup-design.

KALEIDOSCOPE


A l'instar des pampilles, la créativité de Valérie Arboireau offre plusieurs facettes à la lumière. Stimulée par l'histoire des objets anciens, nourrie de souvenirs en technicolor, son insatiable curiosité se laisse toucher par ces objets délaissés, marqués des usages d'un autre temps : draps monogrammés, trousseau de jeune fille, point de croix, patchwork, canevas et autres travaux d'aiguilles… Les générations se télescopent. Symbole ostentatoire, le lustre à pampilles revêt la palette de couleurs des bonbons Haribo. Mais la fabrication, exclusivement à la commande, reste fidèle à l'usage des matières nobles et à la perfection des finitions… comme une marque de respect à l'égard de ces d'objets et de l'émotion qu'ils suscitent. Un style hybride, tout à la fois barock'n roll, glam'rock, fashion girly, romantic'chic… qui orne des plafonds célèbres ou anonymes à Londres, Madrid, Tokyo, New York, Bangkok… et se décline en collections précieuses.

| VALERIE ARBOIREAU, DIX ANS D'INSOLENCE ECLAIREE
Le reste est question de dimensions… accueillir un lustre de un mètre soixante de haut et autant d'envergure n'est pas donné à tous les plafonds. D'autant que de l'évocation du temps passé, ils ont conservé la majesté. Aussi la collection, se décline en plusieurs grandeurs, exubérantes ou plus raisonnables. Octopus, Chantilly, Princesse, Falbala, Tahiti, Anastasia, Rosalie personnifient une collection de lustres complétée d'appliques et d'un candélabre. Réalisée en cristal de Bohême et sur commande, chaque pièce touche à l'unique. Une pièce d'orfèvrerie qui trouve sa place dans l'écrin d'une pièce. Un bijou pour soi qui illumine notre vie d'intérieure.

IMPREVISIBLES COMPOSITIONS


Avec les années, Merry Crystal étend le champ de ses compositions et s'approprie les codes de la féminité. Des carrés de soie vintage signés Hermès, Givenchy ou Lanvin s'évadent des clichés pour devenir abat-jour et s'illustrer en appliques et en suspensions ; les lustres se laissent enfroufrouter de fleurs et de colliers de perles. Les pampilles sont gagnées par plus d'indépendance. Elles s'animent en mobiles aériens avec des Particules Elémentaires au goût d'essentiel ou s'invitent en décoration de table… lorsque quelques unes se muent en bijoux précieux. Les rideaux se laissent embrasser d'un ruban de cristaux de Bohême noué dans l'éclosion d'une fleur et ponctué d'une boule de cristal de Swarovski.

| VALERIE ARBOIREAU, DIX ANS D'INSOLENCE ECLAIREE
Dans son atelier niçois, Valérie Arboireau dissimule des trésors. Au gré de ses coups de cœur, elle accumule des robots sauvés de l'abandon, de vieux canevas de grands-mères… Elle mêle des foulards de soie vintage à des graphismes 70's et à d'autres souvenirs de Paris, tandis que de vieux numéros de La vie du Rail côtoient des papiers peints fleuris, des cretonnes provençales et des boites regorgeant de breloques de filles… A ce jeu, bien malin qui devinera les prochains contrepoints explorés par cette imagination déroutante. Entre élégance et insolence, entre objet mémoire et conception design, là où sa créativité bouillonnante sera nourrie de trésors glamours ou désuets, d'émotions enfantines et de petits bonheurs luxueux dont elle saura deviner la modernité et abandonner le protocole.

Merry Crystal - www.merrycrystal.com

4 Décembre 2006



DANS LA MËME RUBRIQUE
< >

Jeudi 11 Mars 2010 - 15:53 STÉPHANIE BALINI, AU CONTACT DES ATELIERS

L'Air du Temps | Le Buzz-Déco | Rencontres | Carnet d'Adresses | Quoi de Neuf | Livres | DOSSIER | ADRESSES UTILES | Qui sommes-nous ?