La Câlinothérapie : tournée de câlins obligatoire pour tout le monde !





Lundi 8 Janvier 2018


Les bienfaits des câlins sont innombrables et variés. Ne vous en privez pas ! Ils vous feront un bien fou... Etreignez, câlinez, chouchoutez, cajolez, choyez, dorlotez, serrez bien fort les personnes que vous aimez !





Les câlins vous font un bien fou !
Les câlins vous font un bien fou !

La Câlinothérapie, vous connaissez ? Non ?
 
Voilà à quoi cela ressemble : 

 



Je ne pouvais pas aborder la Câlinothérapie sans commencer par quelques images de Amma, la fameuse gourou indienne (présente dans le dernier film de Claude Lelouch « Un + Une »), qui s’est donnée pour mission de transmettre son amour par des étreintes (le darshan) partout dans le monde.
 
Quand vous voyez la réaction des gens qui se font étreindre, on se dit immédiatement : « et moi, et moi... »
 
Rassurez-vous, vous n’êtes pas obligé d’aller voir Amma pour avoir droit à des câlins. Vous trouverez bien une personne dans votre entourage qui prendra plaisir à vous prendre dans ses bras et à vous serrer bien fort.
 
Vous n’avez personne ? Quel dommage...
 
Rassurez-vous, dans la seconde partie de cet article, je vous indiquerai comment vous faire câliner, sans avoir de partenaire...
 
Mais, peut-être ne supportez-vous pas les câlins ? Ce geste, qui semble simple et basique, est parfois difficile à donner et à recevoir. Si vous n’avez pas eu de câlins durant votre enfance, cela peut paraître difficile de le pratiquer plus tard. Vous pouvez éprouver une certaine gêne.
 
C’est bête. Parce qu’avoir manqué ou manquer de câlins peut être une source de souffrance, même si vous ne voulez pas l’admettre.
 
De plus, les câlins, c’est bon pour la santé ! Certains disent même qu’un câlin par jour éloigne le médecin. Les câlins sont, à la fois, bons pour le corps et pour l’esprit.
 

Les bienfaits des câlins

Les câlins améliorent votre bien-être
Les câlins améliorent votre bien-être

Les bienfaits des câlins sur le corps
 
Le câlin va améliorer votre bien-être général.
 
Pourquoi ? Parce qu’il va libérer dans votre corps l’hormone de l’amour et du bonheur : l’ocytocine, qui, elle-même, va augmenter la sérotonine et la dopamine (2 autres hormones du plaisir et du bonheur) dans votre corps et faire baisser le taux de cortisol, qui est l’hormone du stress.

Cela entraîne une baisse de votre tension artérielle et prévient donc les maladies cardiaques (après un câlin, votre rythme cardiaque diminue).
 
Ce bien-être général et ce sentiment d’être en meilleure forme se propagent dans tout votre corps par l’intermédiaire de votre peau. Cette dernière est composée d’une multitude de récepteurs (corpuscules de Pacini), sensibles aux vibrations et aux pressions. Dès que vous bénéficiez d’un câlin, la stimulation des corpuscules va entraîner une stimulation du nerf vague (un nerf crânien) qui est relié à différents organes comme le cœur et à des récepteurs d’ocytocine.
 
Un simple câlin de quelques secondes entraîne ainsi une vague, une sorte de tsunami sensoriel, dans tout votre être !
 
Ainsi, après un câlin, vous ressentirez un relâchement des tensions et une détente musculaire. Vous serez plus détendu et apaisé. Votre système nerveux sera rééquilibré.
 
Des chercheurs ont même montré que l’ocytocine pouvait avoir une influence sur la sensation de satiété. En stimulant le nerf vague avec l’ocytocine, des personnes obèses ont perdu du poids.
 
Dans le même temps, grâce à la baisse du taux de cortisol dans votre corps, l’hyperglycémie et le diabète diminueront également, puisque c’est le cortisol qui est à l’origine de ces 2 pathologies.
 
Le câlin libère également des endorphines, qui aident à soulager les douleurs et à lutter contre la fatigue.
 
De même, la légère pression exercée sur le sternum, donc sur le plexus solaire, lors du câlin, renforce votre système immunitaire et vous protège contre les maladies. Vous tomberez moins souvent malade (les infections s’éloigneront de vous) et vous guérirez plus rapidement.
 
Le câlin permet aussi d’améliorer le développement du bébé.
 
Enfin, les câlins permettent, par induction, d’améliorer vos performances au travail, à l’école... mais aussi sexuelles : le câlin rend l’orgasme plus complet parce qu’il diffuse des hormones du plaisir dans le corps.
 
Le câlin est donc bon pour le corps, mais aussi pour l’esprit.
 
 
Les bienfaits des câlins sur l’esprit
 
 
Grâce aux différentes hormones diffusées dans votre corps lors du câlin, vous êtes moins stressé, plus détendu et apaisé.
 
Ainsi, la dépression ou même la colère ne deviendront très vite que de lointains souvenirs.
 
Dans le même temps, vous ferez le plein d’énergie positive. Plus optimiste, vous ne vous ferez plus autant de soucis et vous oublierez même votre trac.

Vous retrouverez aussi confiance en vous et votre estime de vous augmentera. La raison est évidente : en vous faisant câliner, vous vous sentez aimé, valorisé, vous avez l’impression d’avoir de l’importance pour quelqu’un.
 
La câlinothérapie peut également avoir un impact sur votre vie sociale. Vous vous sentirez davantage lié aux autres grâce à cette réciprocité du toucher. Vous apprendrez ainsi à recevoir, mais aussi à donner. Vous communiquerez plus facilement. Vous apprendrez à créer de l’intimité.
 
Vous sortirez ainsi de votre solitude. Finie l’ère de l’individualisme et du virtuel. En expérimentant le toucher, vous vivrez de vraies sensations, bien réelles.
 
Vous éprouverez aussi une certaine sécurité, comme une sorte de retour à l’enfance où les câlins (si vous en avez reçus...), vous plongeaient dans une douce chaleur, dans un océan de tendresse et de réconfort.
 
Ce retour à l’enfance vous aidera à lâcher prise plus facilement. Vous n’aurez aucun scrupule à vous laisser aller. Vous parviendrez à vous reconnecter à votre corps et à votre esprit. Vous serez ainsi en mesure de vivre pleinement l’instant présent. C’est un peu comme si vous méditiez.
 
Si, comme beaucoup, vous souffrez de la peur de mourir (provoquée par l’hormone du stress), le câlin peut vous aider à faire disparaître ce sentiment, qui peut détruire votre vie.
 
Si vous êtes en couple, ne lésinez pas sur les câlins : votre relation durera plus longtemps, selon une étude américaine. C’est d’ailleurs une bonne manière d’exprimer votre amour, si vous avez des difficultés à trouver les mots ou si les mots d’amour ont tout simplement du mal à sortir.
 
Le câlin vous entraîne dans une sorte de cercle vertueux et de spirale positive qui auront un impact sur toute votre vie. Il vous aidera à faire une pause dans votre quotidien, pas toujours facile à vivre.
 
Un conseil : démarrez la journée avec un bon gros câlin !
 
Oui, mais comment pratiquer le câlin ?
 

Comment pratiquer la câlinothérapie ?

Les câlins peuvent se pratiquer partout
Les câlins peuvent se pratiquer partout

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, faire des câlins n’est pas aussi évident que cela !
 
Je sais qu’avec les partenaires, les parents, les amis ou un étranger, un blocage peut apparaître.
 
Rassurez-vous, des chercheurs ont montré que le simple faire d’étreindre un nounours ou d’imaginer étreindre son partenaire suffisent pour libérer la dopamine. Mais, câliner une vraie personne vous fera beaucoup plus de bien.

Quels sont les critères d’un câlin réussi ?
 
  • il faut un bon gros câlin bien ferme et non une simple accolade de rien du tout
  • le câlin doit être fait en pleine conscience, une intimité doit se créer entre les 2 partenaires. Si vous faites un câlin machinalement, comme un automatisme, il n’aura aucun bienfait
  • il faut absolument laisser la liberté de choix à votre acolyte
  • 10 à 20 secondes suffisent, car les effets du câlin se poursuivent dans le temps
  • 8 à 12 câlins par jour sont préconisés
  • si vous avez en face de vous un inconnu, le contact doit être asexué
  • les câlins n’ont pas d’âge. Ils permettent de construire le bébé et les personnes âgées ont besoin de davantage de câlins, car elles sont plus fragiles et plus souvent seules.
 
Voici une vidéo qui vous détaille comment faire un câlin réussi :
 
 



 

Quelles sont les techniques pour faire de bons câlins ?
 
Si vous n’avez pas de partenaire ou d’amis proches à qui faire des câlins, différents lieux et techniques ont été créés pour pratiquer la câlinothérapie.
 
Vous avez certainement déjà entendu parler des hugs ou des free hugs : les câlins qui se pratiquent dans la rue.  
 
Il existe aussi des bars à câlins, où se pratiquent de vrais câlins bien innocents… Dans les maisons de retraite, des séances de câlins sont dorénavant mises en place.
 
Sont organisées des séances de câlinothérapie dans les services d’enfants prématurés.
 
Des séminaires de câlinothérapie sont mis sur pied, ainsi que des ateliers.
 
Si les ateliers vous tentent, sachez que les règles y sont strictes. Vous n’êtes pas là pour draguer ou pour séduire. Si vous êtes trop entreprenant, votre partenaire du jour sera gêné et ressentira des blocages s’il vient juste pour faire des câlins « innocents ». La frontière peut paraître subtile toutefois.  Ne vous sentez obligé à rien : si un partenaire ne vous plaît pas (cela peut arriver pour des raisons diverses et variées, que je vous laisse imaginer…), vous n’êtes pas tenu de le câliner. Les ateliers câlins peuvent être libérateurs et vous faire sentir vous-même.
 


Alors, après tout ça, si vous ne vous mettez pas aux câlins, je ne comprends pas… Arrangez-vous pour avoir toujours quelqu’un sous la main pour faire des câlins.
 
Voyez les câlins comme une sorte de médecine préventive et alternative, qui pourraient remplacer plusieurs médicaments.
                       
Et rappelez-vous une chose : il n’y a aucune honte à se faire du bien ! Alors, étreignez, câlinez, chouchoutez, cajolez, choyez, dorlotez, serrez bien fort les personnes que vous aimez !


ISABELLE BRUNET




ISABELLE BRUNET

Nouveau commentaire :

Bien dans sa Tête | Bien dans son Corps | Bien dans son Environnement | Bien dans son Travail | Divers | Les Grands Personnages | Contes, légendes, histoires inspirantes






pub


Recherche

Inscription à la newsletter





 CopyrightFrance.com

http://www.wikio.fr